BFM Business

Cars "Macron": 6,2 millions de voyageurs en 2016

6,2 millions de voyageurs en autocars en 2016

6,2 millions de voyageurs en autocars en 2016 - THOMAS SAMSON / AFP

Les cars "macron" ont transporté plus de six millions de personnes l'an passé. Le régulateur relève que la fréquentation a augmenté malgré une augmentation des tarifs.

6,2 millions de personnes ont voyagé par autocar en France en 2016, première année calendaire pleine depuis la libéralisation de ce mode de transport, a annoncé ce vendredi son régulateur, l'Arafer (Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières).

La fréquentation de ces autocars au quatrième trimestre a été de 1,56 million de personnes, contre 640.000 lors de la même période de 2015. Lors du troisième trimestre, incluant donc la saison touristique estivale, 2 millions de personnes avaient voyagé par autocar et la baisse de la fréquentation au dernier trimestre 2016 est cohérente avec celle vue dans "tous les autres modes de transport de voyageurs", a relevé l'Arafer dans un communiqué. Côté dessertes, l'Arafer recensait, au 31 décembre 2016, "180 villes desservies (5 de moins qu'au trimestre précédent) et 985 liaisons commercialisées en France (-3%).

Hausse du taux d'occupation des autocars sur un an

Malgré la baisse de fréquentation par rapport à l'été (-22%), "l'offre des transporteurs mesurée en sièges-kilomètres, a diminué de façon plus modérée (-8%) ce qui se traduit par une baisse plus marquée du taux d'occupation moyen des autocars: 36,1% contre 46,6% au troisième trimestre 2016", remarque l'Arafer tout en soulignant qu'il s'agit d'une hausse par rapport au même trimestre de 2015 quand le taux était de 32,4%.

Parallèlement, les opérateurs ont augmenté leurs tarifs: "La recette moyenne par passager aux 100 km progresse de 18% d'un trimestre à l'autre, passant de 4 à 4,7 euros hors taxes", selon l'Arafer. Le chiffre d'affaires des autocaristes sur l'ensemble de l'année 2016 a atteint 83,2 millions d'euros, et "le secteur employait 2.082 personnes au 4e trimestre 2016, soit +1,6% par rapport au trimestre précédent, a enfin indiqué le régulateur.

P.L avec AFP