BFM Business

Carlos Tavares: "Je me considère comme un joueur de football"

Carlos Tavares est arrivé à la tête du constructeur automobile français PSA début 2014.

Carlos Tavares est arrivé à la tête du constructeur automobile français PSA début 2014. - AFP- Eric Piermont

"Le président du directoire de PSA se justifie sur le quasi doublement de sa rémunération en 2015."

La rémunération du patron de PSA fait jaser depuis qu’elle a été validée il y a une semaine. Carlos Tavares a reçu 5,24 millions d’euros de rémunération au titre de son activité de président du directoire du constructeur automobile français. Actionnaire minoritaire, l’État avait voté contre.

Auditionné ce mercredi à l’Assemble nationale, le patron de PSA s’est exclamé: "Quand j'ai pris mes fonctions à la tête de PSA, personne ne m'a dit ‘Attention, il y a une part très importante de votre salaire qui est variable, en fonction des résultats de l'entreprise’". "J'ai pris un risque personnel que j'assume. Comme je l'ai dit, je me considère comme un joueur de football ou comme un pilote de Formule 1, il y a un marché", a-t-il ajouté.

Ce débat est "un problème pour la France"

Carlos Tavares est arrivé à la tête de l’entreprise qui était en difficulté au début de l’année 2014. Année pour laquelle sa rémunération avait été de 2,75 millions d’euros.

"Par rapport à mes pairs, je suis payé le tiers ou la moitié, tout cela, ce sont des faits qui ne sont pas audibles, et j'en ai pleine conscience, mais c'est la réalité de notre monde", a-t-il précisé, ajoutant que la dimension sociétale de cette question le "dépassait". "Le fait que nous n'arrivions pas à nous débarrasser de cette question est un problème pour la France, pour sa capacité à s'inscrire dans la dynamique du monde", estime ce chef d'entreprise.

Interrogé sur l'avenir des sites en France après 2016, échéance du précédent accord de compétitivité négocié avec les syndicats, Carlos Tavares a indiqué que les discussions avaient "très bien démarré".

A.R. avec AFP