BFM Business

Bientôt la fin du monopole du marché des pièces auto

BFM Business

Le prix des pièces automobiles pourrait prochainement baisser. L'Autorité de la concurrence s'est déclarée favorable, ce lundi 8 octobre, à la libéralisation de ce marché. Actuellement, les constructeurs détiennent un "véritable monopole sur plus de 70% des ventes de pièces" chiffre l’Autorité.

Selon la réglementation en vigueur en France, seuls les grands constructeurs, comme Renault et PSA, peuvent produire et vendre les pièces visibles de l'extérieur du véhicule pour protéger leur propriété du design des voitures. Une situation qui a conduit à l’augmentation de l’ordre de 10 % du prix des pièces détachées depuis le début des années 2000.

L'Autorité préconise "une levée, progressive et maîtrisée, du monopole sur les pièces détachées visibles", à savoir les ailes, capots, pare-chocs, pare-brise, feux, rétroviseurs. Elle précise que cette ouverture du marché pourrait être fixée par la loi et l'échéancier prévu par décret.

BFMbusiness.com et AFP