BFM Business

Automobile: l'UE inflige une amende à 6 équipementiers dont Valeo

Valeo, comme cinq autres équipementiers, a écopé d'une amende de Bruxelles.

Valeo, comme cinq autres équipementiers, a écopé d'une amende de Bruxelles. - JEFF PACHOUD / AFP

Les six fournisseurs de composants automobiles, dont le français Valeo, ont écopé d'amendes d'un montant total de 155 millions d'euros pour avoir coordonné leurs prix ou leurs marchés et échangé des informations sensibles.

La Commission européenne de Bruxelles a infligé ce mercredi des amendes d'un montant total de 155 millions d'euros à six fournisseurs de composants automobiles, le français Valeo, l'allemand Behr et les japonais Calsonic, Denso, Panasonic et Sanden, pour leur participation à des cartels.

"Ces six groupes ont participé à une ou plusieurs ententes concernant la fourniture de composants de climatisation et de refroidissement du moteur à des constructeurs automobiles" en Europe, a précisé l'exécutif européen, gardien de la concurrence, dans un communiqué. Ils ont ainsi coordonné leurs prix ou leurs marchés et échangé des informations sensibles. "Les six fournisseurs ont tous reconnu leur participation aux ententes et accepté de conclure une transaction", a indiqué la Commission européenne.

Denso n'a pas été mise à l'amende pour trois des ententes, car il a révélé leur existence à la Commission. De même, l'entreprise Panasonic n'a pas été sanctionnée pour l'une des ententes, ayant révélé l'existence de celle-ci à la Commission. Par ailleurs, Behr, Calsonic, Denso, Sanden et Valeo ont bénéficié de réductions d'amende pour avoir coopéré à l'enquête de la Commission.

P.L avec AFP