BFM Business

Airbus et Boeing profitent des compagnies low cost

Un avion de la compagnie aérienne irlandaise à bas coût Ryanair décolle de l'aéroport de Barcelone le 1er septembre 2010.

Un avion de la compagnie aérienne irlandaise à bas coût Ryanair décolle de l'aéroport de Barcelone le 1er septembre 2010. - -

Les avionneurs européens et américains ont annoncé coup sur coup des commandes exceptionnelles de la part de compagnies à bas coût les 18 et 19 mars. Les low cost deviennent les plus gros acheteurs du marché.

C’est la saison des commandes géantes d’avion. Ryanair a déclaré, ce mardi 19 mars, avoir signé un contrat de 175 Boeing 737-800 à un prix catalogue d’environ 12 milliards d'euros. La compagnie irlandaise à bas coût indique que, d’ici 2018, que sa flotte se composera ainsi de 400 appareils pour transporter plus de 100 millions de passagers par an à travers l'Europe.

>> A lire aussi - Boeing: vers une commande géante pour Ryanair

Cette annonce intervient au lendemain de celle, par Airbus, le rival européen de Boeing, du plus gros contrat de l'histoire aéronautique. La compagnie aérienne asiatique low cost Lion Air a en effet signé pour 230 Airbus A320 Neo pour 18,4 milliards d'euros.

>> A lire aussi - François Hollande salue le "contrat historique" d'Airbus

Le fait que ces deux supers contrats soient noués avec des compagnies à bas coût n’est pas dû au hasard. Ces dernières années, les plus grosses commandes ont été passées Air Asia et Easyjet pour Airbus, Ryanair et Norwegian Airlines pour Boeing.

Aujourd'hui, les principales commandes des deux avionneurs émanent systématiquement de cette catégorie de clients. La puissance des compagnies low cost est devenue telle qu'elles imposent leurs règles à tous le secteur, et des ristournes conséquentes.

>> A lire aussi- Lion Air, cette étrange société qui achète 234 Airbus

Boeing et Airbus ont pris très au sérieux cette tendance, au point de construire des modèles en adéquation avec les besoins de ces nouveaux clients, premiers acheteurs de moyen-courriers. L'Airbus A320 Néo et le Boeing 737 Max, censés être moins gourmands en carburant, ont tous les deux été développés essentiellement pour ces opérateurs.

Les compagnies traditionnelles sont elles aussi obligés de suivre le rythme des low cost. Air France et Lufthansa ont dû réagir. Comme elles sont incapables de diminuer leur couts d'exploitation, elles ont créé leurs propres filiales à bas coûts, seule manière de limiter la progression de ces nouvelles compagnies sur le marché des courts et moyen-courriers.

>> A lire aussi – Air France fait son entrée dans le transport low cost

Le titre de l'encadré ici

|||

Les commandes géantes des low cost:

> Décembre 2012 : Air Asia achète 100 Airbus A320

> Janvier 2012 : Norwegian Air Shuttle commande 122 Boeing 737 et 100 Airbus

> Janvier 2011 : Easyjet commande 15 A320 et prend une option sur 33 de plus

Mathieu Sevin et BFMbusiness.com