BFM Business

1 voiture sur 4 vendue en France est un... SUV

Le Renault Captur  est la quatrième voiture la plus vendue en 2015.

Le Renault Captur est la quatrième voiture la plus vendue en 2015. - Fabrice Coffrini - AFP

Sur les quatre premiers mois de l'année, les parts de marché des modèles tout-terrain ou assimilés neufs immatriculés en France ont franchi un nouveau cap symbolique. Ce qui n’est pas pour déplaire à Renault, qui place 3 de ses SUV dans le top 15 des ventes.

La popularité des SUV (pour "Sport utility vehicle") se confirme dans les chiffres. Si l’on se fie aux statistiques fournies ce lundi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA), leur proportion ne cesse en effet de grandir au sein du parc automobile hexagonal. Depuis le début de l’année, une voiture vendue sur quatre entre ainsi dans la catégorie tout-terrain ou tout-chemin, même s'il s'agit souvent de "faux 4x4".

-
- © CCFA

Renault grimpe en avril, PSA marque le pas

Un segment qu’a largement investi Renault dont le Captur se situe dans le top 5 des ventes depuis janvier. Le Dacia Duster pointe de son côté à la 13ème place, tandis que le Nissan Qashqai se classe 18ème. PSA profite également de cette tendance avec la Peugeot 2008 bien installée à la 5ème place, et la 3008 à la 15ème place.

-
- © CCFA

Dans l'ensemble, les immatriculations de voitures neuves en France se sont tassées en avril, progressant de seulement 2,3%, a annoncé lundi le CCFA. Pour rappel, le premier trimestre 2015 avait enregistré une hausse globale de 6,9%.

Concernant les constructeurs français, le groupe Renault a gagné des parts de marché le mois dernier en voyant ses immatriculations croître de 3,4%. PSA Peugeot Citroën, de son côté, a marqué le pas avec 0,7% de hausse, a précisé le CCFA dans sa livraison mensuelle de statistiques.

Renault prend le relais de Dacia

Sur les quatre premiers mois de l'année, PSA (+3,6%) se comporte toutefois mieux que Renault (+3%), la forme de sa marque Peugeot (+8,1%) lui permettant de compenser la quasi stabilité de Citroën (-0,4%) et la déprime de DS (-13,4%).

Renault, quant à lui, voit sa progression dopée par les immatriculations des voitures frappées du losange (+7,2% depuis le début de l'année). Sur la même période, la marque à bas coût Dacia, après avoir beaucoup progressé ces dernières années, recule de 9,8%.

La hausse de 2,3% en avril fait baisser le rythme de progression du marché automobile depuis le début de l'année. Il reste néanmoins largement dans le vert à +5,6%, note le CCFA.

Y.D. avec AFP