BFM Business

Veto à la fusion SFR-Free: Vivendi recule en bourse

BFM Business

L'action Vivendi recule jeudi 3 janvier de 1,5% à la bourse de Paris. Un recul attribué par certains aux informations sur la sortie de SFR qui s'avère plus difficile que prévu, informations publiées la veille par BFMbusiness.com et qui ont donné lieu à plusieurs commentaires d'analystes financiers.

Pour CM-CIC, "une consolidation sectorielle paraît difficile en l'état actuel, et un partage de réseau mobile paraît à la fois plus facile à mettre en oeuvre et moins risqué. Les scénarios de consolidation les plus probables sont donc les rapprochements SFR-Numericable et Bouygues-Numericable".

De son côté, Natixis juge "toutefois pas impossible qu’un rapprochement partiel entre SFR et Free puisse être autorisé par l'Autorité de la concurrence. Plusieurs scénarios intermédiaires sont possibles. Le premier consisterait à céder séparément les activités fixes et mobiles de SFR. Le second viserait à diviser les activités fixes de SFR entre entreprises (qui pourrait être acquises par Free, segment sur lequel il est faible) et résidentielles. Numéricâble pourrait se révéler l’acquéreur idéal pour les activités haut débit résidentielles".

Enfin, pour Exane, "trouver une solution rapide pour SFR sera un processus long et difficile étant donné les nombreux obstacles politiques, réglementaires, financiers et stratégiques. La méthode patiente et à contre-courant de Vincent Bolloré pourrait ne pas coïncider avec le calendrier des dirigeants et des actionnaires de Vivendi. Une création de valeur chez SFR parait donc plutôt improbable".

Jamal Henni