BFM Business

Tim Cook et Bill Gates auraient pu devenir vice-président des États-Unis

Tim Cook figurait sur une liste des possibles colistiers d'Hillary Clinton

Tim Cook figurait sur une liste des possibles colistiers d'Hillary Clinton - Josh Edelson- AFP

Avant de jeter son dévolu sur Tim Kaine, Hillary Clinton, la favorite des sondages pour la présidentielle américaine a envisagé de constituer un "ticket" avec plusieurs grands patrons. C'est ce que révèle Wikileaks.

Tim Cook aurait-il lâché Apple pour devenir vice-président des États-Unis? On ne le saura jamais puisque l'emblématique patron californien n'est pas le co-listier d'Hillary Clinton. Mais il aurait visiblement pu l'être. Selon les emails privés publiés par le site Wikileaks, l'équipe de campagne de la candidate démocrate a bel et bien songé à lui proposer un "ticket",

Le chef de la campagne de la favorite des sondages, John Podesta, a également envisagé de proposer le poste de vice-président à la patronne de General Motors Mary Barra, au patron-fondateur de Microsoft Bill Gates ou à sa femme Melinda, selon un email daté du 12 mars.

Sanders également envisagé

Les échanges publiés par Wikileaks ne précisent pas si cette proposition a été effectivement faite à ces chefs d'entreprises ou comment ils y ont réagi. "J'ai fait une première liste de personnes qu'il est judicieux d'examiner", indique simplement John Podesta.

Dans ce courriel intitulé "personnes qui méritent un coup d'oeil", John Podesta inclut également dans sa liste de possibles prétendants l'ancien rival de Hillary Clinton aux primaires démocrates, Bernie Sanders, et la sénatrice Elizabeth Warren, bête noire de Wall Street et figure de l'aile gauche du parti.

L'ancien ministre de la Justice de l'administration Obama, Eric Holder, ainsi que l'actuel secrétaire aux Transports, Anthony Foxx, -tous deux afro-américains- figurent également sur cette liste. Pour mémoire, c'est finalement le sénateur de Virginie et homme de consensus, Tim Kaine, qui a été choisi comme colistier de la candidate démocrate fin juillet.

J.M.avec AFP