BFM Business

SFR attaque Free en justice

SFR estime que Free l'a dénigré lors du lancement de son offre mobile

SFR estime que Free l'a dénigré lors du lancement de son offre mobile - Thomas Coex-AFP

La filiale de Vivendi réclame 493 millions d'euros devant le tribunal de commerce de Paris.

La hache de guerre n'est pas enterrée entre SFR et Free. La filiale de Vivendi a récemment porté plainte contre le trublion des télécoms devant le tribunal de commerce de Paris, réclamant 493 millions d'euros de dommages et intérêts

SFR accuse Free de "concurrence déloyale" sur le marché du téléphone mobile. Précisément, SFR estime que Free l'a "dénigré" lors du lancement de son offre mobile, puis par la suite. 

Il faut dire que le fondateur de Free, Xavier Niel, y était allé fort en lançant son offre mobile en janvier 2012, lançant par exemple: "On en a ras-le-bol de se faire arnaquer avec les prix les plus élevés d’Europe!"

Prendre le relais

Rappelons que Bouygues Telecom avait déposé une plainte similaire, et obtenu, en février 2013, 20 millions d'euros de dommages. Free s'était aussi vu interdire d'employer certains termes jugés dénigrants, comme "arnaque", "racket" ou "escroquerie". Free avait fait appel, mais a ensuite conclu un accord global avec Bouygues mettant fin à tous leurs procès réciproques. SFR tente donc peut être de prendre le relais...

Autre hypothèse: SFR contre attaque suite à une plainte déposée devant le même tribunal par Free en 2012 au sujet de la vente subventionnée de téléphones mobiles. Certes, Free avait été débouté en janvier 2013, mais a ensuite fait appel -un appel qui se présenterait plutôt bien...

NB: l'article a été mis à jour vendredi 29 août avec le montant réclamé par SFR

Jamal Henni