BFM Business

Recommander l'article d'un site concurrent peut être profitable

Grâce à un algorithme complexe, Outbrain recommande les articles les plus pertinents pour l'internaute

Grâce à un algorithme complexe, Outbrain recommande les articles les plus pertinents pour l'internaute - -

La start up américaine Outbrain paye les sites d'information pour qu'ils proposent des liens vers des articles des sites concurrents.

Tous les sites d'information proposent, à la fin de chaque article, des liens vers d'autres articles. En général, les articles ainsi proposés sont sur le même site -cela permet de garder l'internaute plus longtemps sur son site, et de générer ainsi plus de trafic.

Mais vous avez peut-être remarqué que certains sites proposent des liens vers d'autres sites, appartenant à des concurrents. Sans doute avez-vous alors salué un tel fair play, où l'on propose à l'internaute de partir vers un rival...

En réalité, un tel geste n'est pas désintéressé. Le site est souvent rémunéré pour proposer de tels liens vers des sites externes. C'est ce que propose Outbrain. Cette start up américaine paye le site de départ de 0,3 à 1 euro pour 1.000 pages vues sur ces liens externes. "Nous avons une centaine de sites clients en France, dont TF1, Mondadori, Libération, nouvelobs.com, lexpress.fr, Best of media, Senior Planet, le 10 Sport, Le Parisien…", explique Franck Monsauret, directeur pour la France.

Algorithme complexe

Pour qu'un internaute clique le plus possible sur les articles externes, Outbrain propose les articles les plus pertinents pour celui-ci. Pour arriver à ce résultat, la start up a mis au point un algorithme complexe.

"Notre algorithme combine quatre méthodes de recommandation: recommander un article sur le même sujet, recommander un article de la même rubrique, recommander un article en fonction des articles lus précédemment par l’internaute, et recommander un article très populaire auprès des autres internautes. Ensuite, notre algorithme choisit la méthode la plus efficace, ce qui donne de biens meilleurs résultats: l'internaute clique dans 6% des cas, contre seulement 1% à 2% avec les méthodes standard", détaille Franck Monsauret.

"Content marketing"

Créé en 2006, Outbrain a d'abord ciblé les sites d'information, et revendique comme clients CNN, Fox News, The Telegraph ou Sky News.

Plus récemment, la start up s'est adressée à de nouveaux clients: des marques. Et désormais, elle propose, à côté de liens vers d'autres sites d'information, des liens vers du contenu produit par des marques -c'est ce qu'on appelle le content marketing. "Jusqu'à présent, les marques créent leur propres sites, mais l’audience restait faible. Dans le content marketing, le message des marques est porté dans les médias traditionnels, comme les hommes politiques portent leur idées à travers les médias", raconte Franck Monsauret, qui revendique pour clients Red Bull, Kraft ou Procter & Gamble.

Au total, la start up a levé depuis sa création 64 millions de dollars auprès de fonds de capital risque. Elle est désormais présente dans 13 pays. Elle emploie 200 personnes, dont 7 en France.

Jamal Henni