BFM Business

Randstad passe au Cloud

Randstad, spécialiste de l'interim, devient un adepte du Cloud

Randstad, spécialiste de l'interim, devient un adepte du Cloud - -

Pour Randstad, l’avenir sera résolument Cloud. Et pas seulement dans les offres d’emploi que relaie ce deuxième groupe mondial de services RH! Petit à petit, l’entreprise décide de se passer de logiciel traditionnel. Deux projets sont déjà connus: la messagerie et le collaboratif, avec les Google Apps, et le CRM Financier avec Sidetrade.

Jusque-là, à l’échelle mondiale, le groupe avait recours à différents systèmes de messagerie et de collaboration, avec Exchange, Outlook et Lotus Notes. Les 4.500 filiales du groupe réparties dans 40 pays avaient des problèmes de format, les solutions hétérogènes utilisées étant mal intégrées les unes aux autres. Une grande perte de temps et de productivité pour 29.000 employés et le département IT du groupe.

La suite Google Apps lui a ainsi permis à la fois de standardiser les outils utilisés, tout en économisant sur son infrastructure, mais aussi transformer la manière de travailler: les employés peuvent utiliser par exemple Google Drive pour partager des documents. Pour l’instant cependant, l’entreprise n’envisage pas de remplacer Microsoft Office. Le déploiement a commencé par la France, avec 8.000 employés, et s’est poursuivi au Japon en Inde.

Quels bénéfices? Au niveau de l’infrastructure, d’abord. Dans un billet de blog, Hans Wanders, assure faire de grandes économies dans le stockage, les serveurs, la sauvegarde. L’application Google Hangouts et l’application de vidéo conférence, devraient quant à elles, contribuer à réduire les déplacements pour des réunions de groupe, et donc les coûts.

Objectif: dégager 20 à 50 millions d'euros

En France, en Belgique et aux Pays-Bas, le groupe a aussi eu recours au Cloud pour son CRM financier. En France, ce sont 900 agences représentant 2.000 utilisateurs qui ont été transformées. "Notre ambition était de développer la culture cash dans l’entreprise de façon à accélérer la génération de cashflow et réduire le risque d’impayés. Nous avons un objectif ambitieux de 3 à 5 jours de gain sur le DSO [Délai Moyen de Paiement des clients] à horizon de dix-huit mois, ce qui nous permettrait de dégager entre 20 et 50 millions d’euros de trésorerie", a expliqué Christian Vallée, Directeur Financier de Randstad en France.

L’objectif était donc de réduire le DSO. Pour y parvenir, la société délaisse son outil traditionnel pour une solution en mode Cloud, avec la solution de Sidetrade. Les équipes de recouvrement de Randstad France gèrent 25.000 clients actifs et produisent avec efficacité plus de 40.000 relances par mois. Leurs besoins métiers exigent des informations à jour et une collaboration avec les équipes commerciales pour une prise de décision rapide.

"Il est certain qu’un logiciel en SaaS (logiciel en tant que service) nous affranchit des problèmes de maintenance, d'exploitation et de sécurité. La plateforme web de Sidetrade nous offre une flexibilité plus importante qu’un logiciel en mode licence, une plus grande souplesse lors des déploiements et évite les ruptures lors des évolutions tout en donnant le moyen de concentrer nos efforts sur les priorités de notre métier", conclut Christian Vallée. Aujourd’hui, ce sont près de 150.000 factures mensuelles qui sont désormais gérées dans le Cloud.

Kareen Frascaria