BFM Business

Pourquoi LG croit encore au téléphone mobile à clapet

Le fabricant coréen mise une clientèle plus âgée, a priori rebutée par les smartphones à écran tactile.

Le fabricant coréen mise une clientèle plus âgée, a priori rebutée par les smartphones à écran tactile. - LG

Ce smartphone 4G réutilise les codes des années 1990 avec clapet, clavier et boutons de navigation. Retour vers le futur ou marketing ciblé vers les allergiques au tactile?

Après l'innovation technologique à tout crin, les fabricants de smartphones jouent la carte du look vintage. C'est le choix, a priori étonnant, de LG qui a présenté un smartphone 4G à clapet, qui nous fait revenir presque 20 ans en arrière.

Dans son argumentaire marketing, le fabricant joue ouvertement la carte de la nostalgie pour ce modèle, baptisé Wine Smart, "conçu spécialement pour la génération des utilisateurs qui sont plus habitués à manipuler un téléphone à clapet."

Et ceux qui pensent que ce téléphone à rebours du temps se destine à certains marchés asiatiques ou émergents, seront surpris. LG le commercialisera à partir de septembre 2015, sur les marchés internationaux européens : Italie, France et Pologne, notamment.

Un smartphone 4G doté de la dernière version Android

Ce modèle, que ne renierait pas le Nokia des années 1990, est doté d'un clavier à touches physiques, de boutons de navigation et d'un tout petit écran de 3,2 pouces de diagonale, qui rendra inconfortables toute consultation de vidéo en ligne ou la pratique intensive de jeux.

Pourtant, le modèle de LG a tous les atours techniques d'un smartphone dernier cri : connexion à un réseau mobile 4G, dernière version d'Android disponible (Lollipop), processeur puissant.

Le fabricant coréen joue visiblement sur la corde sensible des utilisateurs allergiques aux écrans tactiles, privilégiant des usages classiques : téléphonie, SMS et un peu d'Internet pour la consultation des emails.

La cible des seniors semble la plus évidente pour ce smartphone. Il pourrait aussi séduire certains parents tentés d'offrir à leur progéniture un "vrai" smartphone qui limiterait leur usage des jeux tout au long de la journée.

"Les consommateurs ne devraient pas manquer la révolution du smartphone uniquement parce qu'ils sont attachés à un design particulier" souligne Chris Yie, vice-président chargé du marketing pour la division Communications mobiles de LG.

Son prix n'a pas encore été fixé mais il devrait logiquement se situer aux alentours de celui des smartphones Android entrée de gamme, à moins de 200 euros.

Frédéric Bergé