BFM Business

Nokia veut 100% d'Alcatel-Lucent

L'Autorité des marchés financiers (AMF) française a donné son feu vert à une réouverture de l'offre de Nokia sur les actions et obligations d'Alcatel-Lucent,  entre le 14 janvier et le 3 février 2016.

L'Autorité des marchés financiers (AMF) française a donné son feu vert à une réouverture de l'offre de Nokia sur les actions et obligations d'Alcatel-Lucent, entre le 14 janvier et le 3 février 2016. - Thomas Samson-AFP

L'industriel finlandais a rouvert son offre de rachat aux actionnaires d'Alcatel-Lucent jusqu'au 3 février 2016. Déjà détenteur de 76,3%, Nokia veut ramasser 100% des actions et obligations en circulation.

Nokia veut prendre le contrôle total du capital d'Alcatel-Lucent. L'industriel finlandais a rouvert son offre aux actionnaires d'Alcatel-Lucent, close le 23 décembre 2015, dans les mêmes termes, avec pour objectif de contrôler 100% de l'entreprise franco-américaine. Le finlandais propose toujours un échange de 0,55 action Nokia contre une action Alcatel-Lucent. L'offre concerne également les obligations convertibles en actions (Océane) et les actions cotées à New York (ADS)

"Nous sommes fermement convaincus qu'il est dans les meilleurs intérêts de tout porteur de titres Alcatel-Lucent restants d'apporter leurs actions", selon Rajeev Suri, le PDG de Nokia, qui a acquis 76,3% du capital. L'Autorité des marchés financiers (AMF) française avait déjà annoncé, lundi 12 janvier 2016, avoir donné son feu vert à cette réouverture de l'offre entre le 14 janvier et le 3 février.

S'il venait à dépasser 95% du capital d'Alcatel-Lucent, il compte faire annuler les moins de 5% d'actions restantes, comme l'autorisent les règlements de la Bourse de Paris.

Nokia a revu son portefeuille d'activités en deux ans

Nokia a par ailleurs indiqué que ce jeudi 14 janvier 2016 était le premier jour officiel de l'intégration d'Alcatel-Lucent au sein du groupe finlandais.

En moins de deux ans, l'industriel finlandais aura complètement revu son portefeuille d'activités. Après avoir intégré en 2013 à 100% l'activité télécoms de Siemens, contre 51% précédemment, Nokia a vendu son activité de téléphones mobiles à Microsoft en 2014 puis cédé en 2015 son activité de cartographie Here, à un consortium d'industriels allemands de l'automobile.

Alcatel-Lucent, issu d'une fusion qui n'a donné qu'une seule année de bénéfices depuis 2006, apporte un portefeuille d'activités et clients complémentaire, notamment en Amérique du Nord.

En se basant sur les chiffres financiers de l'exercice 2014, le nouveau géant européen des télécoms, aurait généré un chiffre d'affaires de 25,9 milliards d'euros, une marge nette opérationnelle non-IFRS de 2,3 milliards d'euros

F.Bergé