BFM Business

Nokia va-t-il racheter les réseaux mobiles d'Alcatel-Lucent?

Alcatel-Lucent pourrait vendre un gros morceau.

Alcatel-Lucent pourrait vendre un gros morceau. - Jacques Demarthon - AFP

Le finlandais serait intéressé par les réseaux mobiles de l'équipementier franco-américain. Un accord pourrait être dévoilé cette semaine.

Le feuilleton dure depuis plus d'un an. Nokia se préparerait à racheter les réseaux de téléphonie mobile de l'équipementier franco-américain Alcatel-Lucent, rapportent lundi 13 avril le quotidien Les Echos et l'agence Bloomberg.

Selon les Echos, qui cite une source proche du dossier, une annonce pourrait intervenir "rapidement". De son côté, Bloomberg indique que l'accord pourrait être dévoilé dès cette semaine mais que les responsables de Nokia souhaitent obtenir le feu vert de l'Etat français.

"Nous ne commentons pas les rumeurs et les spéculations", a réagi une porte-parole d'Alcatel-Lucent. Pour autant, les réunions entre les dirigeants des deux groupes se sont multipliées depuis le mois de janvier.

Se renforcer dans les réseaux mobiles

Il faut savoir que la division réseaux mobiles est un gros morceau d'Alcatel-Lucent. En effet, en 2014, elle a généré 4,7 milliards d'euros, soit un tiers des revenus du groupe. Elle emploie 11.000 salariés sur les 53.000 du groupe. Cette division développe, notamment, les solutions 3G et 4G pour les opérateurs.

Du coté de Nokia, cette transaction permettrait de se renforcer dans les réseaux mobiles, un marché des plus rentables. Et il a de quoi financer cette opération. Le groupe qui pourrait vendre Here, sa division de cartographie, pourrait espérer en tirer 5 milliards d'euros. De plus, c'est un acteur européen, ce qui pourrait plaire au gouvernement français.

Alcatel-Lucent, lui, pourrait profiter de ce désengagement pour se recentrer dans des activités de cœurs de réseaux et technologies IP.

Les titres Nokia et Alcatel-Lucent traité à Wall Street gagnent respectivement 2,4% et 11% dans des volumes étoffés.

D. L.