BFM Business

Les Assises de la Sécurité : 15 ans de succès

L’événement "Les Assises de la sécurité" qui se déroule chaque année à Monaco, doit son succès à son format : lieu de conférences, d’expositions (120 stands environ) et surtout de rencontres entre offreurs et clients.

L’événement "Les Assises de la sécurité" qui se déroule chaque année à Monaco, doit son succès à son format : lieu de conférences, d’expositions (120 stands environ) et surtout de rencontres entre offreurs et clients. - Florence Puybareau

Le salon a fermé ses portes vendredi soir sur un record de visiteurs. Le risque technologique est devenu omniprésent et concerne désormais toutes les directions de l'entreprise.

Plus de 2000 personnes se sont donc retrouvées pendant trois jours à Monaco pour échanger sur la sécurité des systèmes d’information, un sujet qui n’a jamais été aussi "tendance" après les grandes attaques de ces derniers mois (TV5, Target, Ashley Madison…) et alors que le monde entier semble se préparer à la cyber-guerre.

L’événement doit son succès à son format : lieu de conférences, d’expositions (120 stands environ) et surtout de rencontres entre offreurs et clients. "Trois jours d’Assises me font gagner six mois de rendez vous", souligne un RSSI. Un temps précieux quand on sait que la cyber-criminalité se propage de façon extrêmement rapide. D’où l’importance de ces évènements qui sont aussi l’occasion d’évangéliser sur les risques et sur les mesures à prendre en amont.

200 jours pour détecter une attaque

Tous les intervenants, de Guillaume Poupard, directeur général de l’ANSSI, à Eugène Kasperky, fondateur et PDG de Kaspersky Lab… ont en effet bien insisté sur la sensibilisation et la formation, clés de voute du système de sécurité, mais encore trop souvent négligées, particulièrement dans les PME. Sait on par exemple qu’il faut en moyenne 200 jours pour détecter une attaque dans un système informatique et presque autant pour tout nettoyer ? 200 jours pendant lesquels les pirates auront eu le temps de consulter ou de porter atteinte à l’intégrité des données.

Une nécessaire prise de conscience des dirigeants

Enfin d’autres points de vigilance ont été soulignés comme celui concernant les systèmes industriels désormais connectés à Internet et qui de ce fait deviennent beaucoup plus vulnérables. Malgré tout, il ne faut pas tirer un bilan totalement noir de la situation. Des solutions existent, elles aussi de plus en plus sophistiquées, pour prévenir, protéger et reconstruire un système endommagé. Mais elles requièrent des investissements et une prise de conscience des dirigeants d’entreprise ou politique.

Florence Puybareau