BFM Business

Le site d'entraide AlloVoisins se muscle financièrement

Avec plus de 3 000 nouveaux inscrits par jour, AlloVoisins a franchi le cap des 1,6 million d’utilisateurs fin 2017.

Avec plus de 3 000 nouveaux inscrits par jour, AlloVoisins a franchi le cap des 1,6 million d’utilisateurs fin 2017. - Allovoisins

La plateforme de location d'objets et services d'entraide entre particuliers lève 3 millions d'euros pour accélérer sa croissance face aux mastodontes Leboncoin ou Nextdoor.

AlloVoisins a réussi sa percée sur le créneau disputé de la location d'objets ou de services (bricolage, garde d'enfants) entre particuliers. Fort de 3000 nouveaux inscrits par jour, AlloVoisins a franchi le cap des 1,6 million d’utilisateurs fin 2017 et revendique le triplement des transactions générées entre ses adhérents, évaluées à 32 millions d'euros l'an passé.

La plateforme, créée en 2013, a assis son succès dans l'économie collaborative comme site gratuit axé sur la primauté accordée aux demandeurs de services d'entraide. Ceux-ci s’inscrivent en décrivant leur profil, publient leur demande, précisent un budget indicatif pour la prestation demandée. Puis la plateforme géolocalise les "offreurs" résidant dans la même zone géographique et les met en relation.

Les mêmes actionnaires ont remis de l'argent au pot

Après avoir levé 4,5 millions d'euros en quatre ans auprès de différents investisseurs dont le groupe M6, AlloVoisins lève 3 millions d'euros auprès des mêmes actionnaires. "Ils ont choisi de couvrir la totalité de notre besoin de financement" explique Édouard Dumortier, fondateur de la plateforme.

"Nous avons besoin de consolider notre avance en France face à nos concurrents qui sont nombreux" explique le dirigeant. Sa start-up doit affronter des sites rivaux directs (Stootie) ou de mastodontes comme Leboncoin, venu des petites annonces en ligne, ou plus récemment Nextdoor, réseau social communautaire entre riverains d'un même quartier.

AlloVoisins lance un modèle à base de services payants

Fort de sa nouvelle levée de fonds, AlloVoisins, gratuit pour ses utilisateurs, se donne un peu de temps et d'oxygène financière pour affiner la monétisation de sa plateforme.

Depuis janvier 2018, le site a inauguré un modèle optionnnel payant, apportant des services supplémentaires au souscripteur. Un offreur régulier peut voir en temps réel les demandes publiées à proximité de sa localisation ou faire figurer ses offres de service ou de location d'objets, en tête de liste.

En attendant que cette monétisation produise ses effets, AlloVoisins prévoit cette année un doublement à 60 millions d'euros du total des transactions générées entre ses adhérents par rapport à 2017.

Frédéric Bergé