BFM Business

Le Samsung Galaxy S8 annonce-t-il la fin du téléphone?

-

- - Timothy A. Clary - AFP

Le Galaxy S8 n'est plus vraiment un téléphone. En permettant d'y brancher un écran, un clavier et une souris, et d'utiliser les suites bureautiques de Microsoft et Google, Samsung en a fait une sorte de PC. De quoi conforter ceux qui annoncent la fin imminente de la fonction "téléphone".

Est-ce la fin du téléphone? Les iPhone évoluent sans vraiment innover, et Nokia est revenu à la une de l’actualité mondiale avec le vieux 3310. Entre ces deux tendances, Samsung tente une autre stratégie avec son Galaxy S8, en faisant de ce smartphone un ordinateur de poche plus qu’un téléphone au sens strict du terme. Une manoeuvre déjà tentée par Microsoft, Acer et Motorola, mais peut-être un peu trop tôt.

Pour le blogueur québécois Alain McKenna, ce nouvel appareil signe la mort de la fonction téléphone. Et les spécifications ne le contredisent pas. Le Galaxy S8 dispose d’une mémoire de stockage de 64 Go et de 4 Go de mémoire vive. Surtout, avec le DeX, un accessoire compatible qui sera en vente fin avril, on pourra y connecter un clavier, une souris et un écran, pour en faire un véritable ordinateur de poche. Et si la mémoire ne suffit pas, on peut y insérer une carte micro SD de 256 Go. Côté logiciels, le S8 est compatible avec les suites bureautiques de Google et de Microsoft. Enfin, pour les accros du PC, il est aussi possible avec un outil logiciel comme Citrix d'utiliser Windows sur le smartphone pour accéder à ses logiciels et ses fichiers.

Les applis et la VOIP ont "ubérisé" le téléphone

Le S8 a pour mission de faire oublier le bad buzz créé par le Note 7 qui a coûté cher au constructeur coréen. Mais pas seulement. Si l’objectif est de se distinguer face à l’iPhone d’Apple, Samsung va plus loin en tentant de ringardiser les ordinateurs, ce qu’Apple ne peut faire sans risquer de cannibaliser ses Mac. Mais le californien y pense, en tentant de faire cohabiter l'iPhone et le Mac selon un brevet récemment déposé.

Pour le coréen, le risque est moindre. Chaque trimestre, les cabinets d’analyse confirment la chute inéluctable des ventes d’ordinateurs. Dans leurs derniers rapports, Gartner et IDC notent que 2016 est la cinquième année de baisse consécutive, et Samsung ne fait même plus partie du Top 5.

Samsung prend acte de cette tendance et a décidé de miser sur la fin de la téléphonie que des analystes, comme Clive Thomson dans Wired, évoquent depuis 2010. Pour communiquer, la voix est délaissée au profit des SMS, mais surtout des applis de VOIP (comme Skype) et des messageries incorporées dans les réseaux sociaux. Sans parler des jeux mobiles qui embarquent désormais presque tous une messagerie interne. Pour réserver une table dans un restaurant ou une chambre dans un hôtel, les applis ont remplacé le coup de téléphone. Elles pourraient elles-mêmes être bientôt remplacées par la reconnaissance vocale appuyée par l’intelligence artificielle comme Cortana (Microsoft), Siri (Apple), Google Now et désormais Bixby (Samsung).

Le cabinet Deloitte constate que depuis 2015, la fonction téléphone est de moins en moins utilisée sur un smartphone. Dans les pays développés, 25% des utilisateurs ne passeraient quasiment aucun appel téléphonique avec leur smartphone. Le Galaxy S8 va-t-il devenir pour autant un PC de poche? Ce sera aux utilisateurs de le dire.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco