BFM Business

Le marché des tablettes s'effondre

Le Chinois Lenovo, qui s'est payé l'acteur américain Ashton Kutcher comme égérie, a sorti une tablette multimode qui peut devenir un ordinateur une fois fixée à un clavier.

Le Chinois Lenovo, qui s'est payé l'acteur américain Ashton Kutcher comme égérie, a sorti une tablette multimode qui peut devenir un ordinateur une fois fixée à un clavier. - JOE KLAMAR - AFP

Le marché des tablettes a lourdement reculé dans le monde au deuxième trimestre 2015. La faute à leur solidité et au manque d'innovation sur les systèmes d'exploitation, qui pénalisent surtout Apple et Samsung.

L'enthousiasme pour les tablettes retombe. Le marché s'est creusé au deuxième trimestre au niveau mondial. Il a chuté de -7% par rapport à 2014, à 44,7 millions d'unités vendues toutes marques confondues, selon le cabinet de recherche IDC. En cause: les consommateurs ne renouvellent pas leur équipement.

En effet, la tablette se casse beaucoup moins souvent que le téléphone. En général, elle reste à la maison et on y fait peut-être un peu plus attention. Et surtout, elle se partage au sein de la famille. Du coup, une fois qu'on en a une, on la garde.

D'autant, que les derniers systèmes d'exploitation s'installent facilement sur les vieilles tablettes, et que les innovations ne sont pas révolutionnaires. En tout cas, elles n'incitent pas à changer de matériel. Conséquence, les croissances à deux chiffres, telles que celle connue par Apple après le lancement de l'iPad en 2010, sont révolues. Depuis trois trimestres d'affilée, le marché se dégrade.

Apple et Samsung perdent du terrain

Autre enseignement de l'étude: Apple et Samsung, les deux plus grands fabricants, reculent. Leurs ventes ont chuté de 12 à 18% en un an, et leur part de marché est passée de 45% au premier trimestre à 41% au deuxième. Apple conserve 24,5% du total, mais les ventes d'iPad ont dégringolé de 17,9% sur un an, contre -12% pour Samsung.

En face, leurs concurrents, plus malins, comme le chinois Lenovo ou le sud-coréen LG, proposent notamment des tablettes deux en un, combinées avec un ordinateur portable qui présentent un beau potentiel de croissance. Sans parler de la concurrence des smartphones qui deviennent de plus en plus grands, jusqu'à parfois ressembler davantage à des tablettes qu'à des téléphones.

Hélène Cornet avec AFP