BFM Business

Le business de Rémi Gaillard, star française d'internet

Rémy Gaillard, le trublion français du web, diversifie son activité.

Rémy Gaillard, le trublion français du web, diversifie son activité. - -

Le pionnier français des vidéos sur le web compte parmi les internautes les plus influents mondialement. Il cherche aussi à toucher dans le monde réel les dividendes de son activisme online.

C'était la sortie, cette semaine, au cinéma du premier film de Rémi Gaillard, "N'importe qui". Si vous n'en avez pas entendu parler, vos enfants, eux, le connaissent forcément!

Rémi Gaillard est une des stars françaises sur internet. Il a plus de 5 millions de fans sur YouTube et Dailymotion. Ses vidéos humoristiques comptabilisent plus d'1,6 milliard de vues, un record pour un Français. Rémi Gaillard est à la tête d'un petit business rentable.

Gagner sa vie grâce à des caméras cachées sur YouTube, c'est possible. Mais faire fortune, c'est une autre histoire. Rémi Gaillard touche un pourcentage des recettes publicitaires engrangées par les sites de vidéos. En moyenne, 1,80 euro pour 1.000 visionnages.

Des droits à verser

L'humoriste aurait donc empoché presque 3 millions d'euros depuis 2007, soit un peu près 35.000 euros par mois. Mais Rémi Gaillard le répète à longueur d'interview : "YouTube ne fait pas de lui un millionnaire".

Il affirme gagner 3.000 à 5.000 euros net mensuel car, en plus des impôts, il reverse une grande partie de ses revenus à des ayants-droits. Nintendo, par exemple, puisqu'un de ses sketchs les plus célèbres met en scène le personnage de Mario, ou des maisons de disques, car il utilise souvent des musiques de films pour ses caméras cachés.

Ceci explique sans doute ses tentatives de diversification : son film, sa marque de vêtements, Ponkster, et ses vidéos publicitaires pour Nike, Orangina ou Sony.

Simon Tenenbaum