BFM Business

La Supply Chain : nouvelle arène du commerce connecté !

-

- - -

""

Toujours plus et toujours plus vite

C’est ici que tout se gagne ou que tout se perd. La logistique est devenue, avec le développement du e-commerce et des nouveaux modes de consommation le pont stratégique où les marques rivalisent de vitesse, de précision et d’information. Il ne suffit plus d’être livré : il faut être compris, informé, accompagné… Et avoir le choix. Et bien sûr que tout cela aille vite sans coûter cher. Aujourd’hui deux consommateurs sur trois renoncent à un achat s’ils estiment que les frais de port sont trop chers et plus de 30% annulent une commande en cas de délai trop long ou de livraison trop compliquée.

Rupture de stock : le scénario catastrophe

Si le client est exigeant quant au prix et au délai de la livraison d’un produit, une chose a le don de l’énerver : la rupture de stock. S’il est facile de comprendre que plus d’un client sur deux réagit immédiatement en se tournant vers la concurrence, il est plus étonnant de constater que dans l’esprit du consommateur, le responsable est toujours le commerçant. Ainsi, la rupture de stock coûte non seulement une vente, mais dans une large proportion elle coûte également un client à l’enseigne qui n’a pas su anticiper les problématiques d’approvisionnement. Des problématiques que les marchands n’hésitent plus à confier aux bons soins de partenaires experts et innovants.

Gestions prédictives des stocks : au nom de la proximité

L'intelligence artificielle s’invite aujourd’hui à chaque étape de la chaîne logistique. Le principe : assimiler le parcours client type pour anticiper à l’échelon local les besoins à satisfaire. Une spécialité dans laquelle la firme Amazon se distingue en s’appuyant sur une base de données hyper active et perpétuellement remise à jour. A partir des informations collectées, les logisticiens rapprochent à l’avance les produits qui seront livrés et optimisent ainsi les coûts de transport et de stockage. Cette démarche permet de réduire les délais de livraison des produits affichés par le géant de la vente à distance.

RFID : la puce qui en fait plus !

Si la prédiction des flux est chaque jour plus précise, la certitude garde une place centrale dans les process d’acheminement des marchandises. Dans ce contexte, la technologie RFID propose d’équiper chaque produit d’une puce qui accélère son identification et son suivi à distance de l'entrepôt au transporteur. Plus de 4 milliards de produits profitent chaque année de ce traitement premium et ce chiffre devrait se multiplier dans les années qui viennent.

Magasin/entrepôt : une frontière perméable

Pour maximiser la disponibilité des produits et rapprocher encore les consommateurs de leur colis, de plus en plus de distributeurs exploitent leur réseau de points de vente comme de véritables relais logistiques, où le client vient retirer un colis acheté en ligne aussi bien qu’il peut décider de se faire livrer un achat réalisé sur place. Ce maillage souvent national est la base du concept de Ship-from-Store qui fait partout les belles heures du clic & collect.

Et demain, des robots ?

D’innovations en révolutions, le nouveau visage de la logistique se dessine et les acteurs du secteur reconnaissent volontiers que ce domaine s’industrialise tout en développant une souplesse et une proximité exceptionnelle. Pour être à la hauteur de ces défis, plus de 80 % des entreprises externalisent au moins en partie leur chaîne logistique, devenue tellement exigeante en investissements matériels et humains qu’elle représente aujourd’hui une expertise à part entière.

D.T.