BFM Business

La France se lance (enfin) le défi de l’intelligence artificielle

Axelle Lemaire, secrétaire d'État au Numérique.

Axelle Lemaire, secrétaire d'État au Numérique. - JACQUES DEMARTHON / AFP

Le gouvernement a lancé ce vendredi un plan stratégique pour l’intelligence artificielle (IA). L’objectif, à terme, est de “faire émerger une communauté IA française” pour rattraper le retard déjà accumulé dans ce domaine.

Mieux vaut tard que jamais. Le gouvernement a présenté ce vendredi la feuille de route de la France en matière d'intelligence artificielle (IA), avec l'objectif d'unir les efforts des chercheurs, start-up et industriels. "L'enjeu est de faire émerger une communauté IA française qui parvienne à faire collaborer directement les chercheurs les plus en pointe avec les start-up et les grands industriels", a indiqué Axelle Lemaire, secrétaire d'État au Numérique, lors d'un point de presse.

Sept groupes de travail, rassemblant des chercheurs, des représentants de start-up et de grandes entreprises, ont été chargés de définir les orientations stratégiques de la France dans ce domaine technologique. Ils présenteront leurs recommandations pour la filière au mois de mars. "Même si de très grands pays ont commencé déjà à faire des efforts considérables, on n'est pas trop en retard", a souligné Thierry Mandon, secrétaire d'Etat chargé de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. "Notre session d'aujourd'hui n'est pas une session de rattrapage mais c'est quand même le dernier wagon, il faut y aller maintenant", a-t-il prévenu, soulignant l'impact potentiel de cette technologie sur la croissance et sur l'emploi.

"Les initiatives se multiplient dans tous les sens, il nous appartient de s'inscrire dans ce mouvement pour l'accompagner le plus fortement possible", a observé Axelle Lemaire. Parmi les projets qui émergent, elle a cité la création d'un livre blanc sur cette thématique par l'Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria) et le lancement d'un fonds d'investissements spécialisé, Serena Data Ventures.

P.L avec AFP