BFM Business

Fortnite: les chiffres fous du jeu incontournable du moment

Lancé il y a moins d’un an, Fortnite s’est imposé comme une nouvelle référence sur consoles, PC, mais également sur smartphone.

Si personne ne joue à Fortnite dans votre entourage, cela devrait bientôt changer. Lancé durant l’été 2017, le jeu de combat est rapidement devenu l’un des titres les plus populaires dans le monde. A ce jour, il compte 45 millions d’adeptes à travers la planète, avec une communauté grandissante sur iPhone : le jeu est disponible sur l’App Store depuis le 3 avril dernier. Il devrait prochainement être compatible avec les smartphones Android.

Le principe du jeu est simple: propulsé sur une île déserte où il affronte une centaine de joueurs, l’utilisateur doit parvenir à être le dernier survivant. Pour cela, il devra trouver des armes, mais également des ressources permettant, entre autres, de se créer des abris. Le tout, avec des graphismes inspirés de l’univers du cartoon. Le réalisme n’est donc pas aussi poussé que sur d’autres titres, comme Counter-Strike.

Plus de 600 000 spectateurs sur une partie

Le succès de Fortnite s’explique par quelques éléments essentiels. Tout d’abord, le titre est gratuit et très simple à prendre en main, ce qui le rend accessible au plus grand nombre. Ensuite, la courbe de progression pousse les joueurs à se perfectionner sans cesse pour mieux s’imposer face à leurs nombreux rivaux. Fortnite est également compatible avec toutes les plateformes. Il est donc possible de débuter une partie - qui dure moins d’un quart d’heure - sur sa console de salon, puis de la poursuivre sur son smartphone, dans les transports en commun.

L’autre clé du succès de Fortnite est sa propension à être regardé lors de diffusions de parties en direct, notamment sur YouTube et Twitch. Ninja, l’un des joueurs les plus connus, est parfois suivi en temps réel par plus de 600 000 spectateurs. Il générerait à lui seul environ 800 000 euros de recettes chaque mois. Au total, avec Fortnite, le studio Epic Games engrange 100 millions de dollars dans le même intervalle.

Anthony Morel et Raphael Grably