BFM Business

Comment Air France mise sur le  numérique pour réduire ses coûts

Air France prévoit l'embarquement en "toute autonomie", en scannant le flash code de l'application Air France téléchargé au moment de l'enregistrement

Air France prévoit l'embarquement en "toute autonomie", en scannant le flash code de l'application Air France téléchargé au moment de l'enregistrement - Air France Virginie Valois

Air France investira cette année 60 millions d'euros dans le matériel numérique en aéroport. L'enjeu : automatiser l'enregistrement et l'embarquement tout en économisant du personnel au sol.

Les outils numériques font partie intégrante du plan de relance et de reconquête commerciale d'Air France. La compagnie aérienne a prévu d'investir 60 millions d'euros rien que dans l'équipement numérique destiné, officiellement, à mieux informer ses passagers.

L'aspect le plus visible de ces investissements concerne 400 iPad qui vont équiper son personnel au sol et ce, dans les prochaines semaines.

Grâce à leurs tablettes connectées, les hôtesses et stewards vont pouvoir accéder dossier de réservation du passager voire le modifier (surclassement) ou lui conseiller des options (accès au salon, Siège Plus...).

L'enjeu pour Air France est de permettre à ses agents au sol d'être plus réactifs en étant connectés, vis à vis des passagers en partance ou en transit par le hub de Roissy.

La presse en téléchargement gratuit

Les passagers équipés de leur propre tablette ou de leur smartphone, pourront télécharger gratuitement, via l'application Air France Press, un ou plusieurs quotidiens et magazines.

Il suffit d'avoir une réservation sur un vol Air France pour commencer le téléchargement. Les titres sont disponibles dès 30 heures avant le vol et jusqu'à l'heure du départ. Ils sont consultables avant, pendant et après votre vol.

L'investissement de 60 millions d'euros dévoilé par Air France, inclut également de nouvelles bornes interactives permettant d'éditer l'étiquette pour ses bagages. 700 seront installées dans les 180 escales de la compagnie dans le monde, dont 250 sont situées à Paris-Charles de Gaulle. Aujourd'hui, sur les deux aéroports parisiens (Orly et Roissy), la moitié des zones de déposes-bagage sont déjà automatisées.

L'enjeu : automatiser l'enregistrement et l'embarquement

Enfin, Air France incite à l'auto-embarquement effectué à l'entrée de l'avion, par le passager, qui pourra scanner lui-même le flash code de l'application Air France téléchargé au moment de son enregistrement.

Censées fluidifier le "parcours" de ses passagers en aéroport, ces innovations numériques ont aussi, de fait, vocation, à remplacer des interventions manuelles de ses personnels au sol. C'est, à l'évidence, la vocation de la dépose automatisée des bagages ou de "l'auto-embarquement" par le passager à l'entrée des avions.

Les technologiques numériques apporteront leur contribution au plan stratégique d'Air France qui passe par une réduction des coûts et une meilleure productivité de ses personnels.

Frédéric Bergé