BFM Business

Carmat change de directeur général

Carmat a annoncé lundi avoir réalisé la première implantation d'un cœur artificiel dans le cadre de son "étude pivot", son essai clinique final avant commercialisation.

Carmat a annoncé lundi avoir réalisé la première implantation d'un cœur artificiel dans le cadre de son "étude pivot", son essai clinique final avant commercialisation. - AFP - Franck Fife

Expérimenté en développement commercial, Stéphane Piat remplace Marcello Conviti pour mener à bien le projet de cœur artificiel développé par la société française.

La société Carmat, qui développe un projet de coeur artificiel total, a annoncé jeudi la nomination au poste de directeur général de Stéphane Piat, en remplacement de Marcello Conviti, en fonction depuis sept ans.

Stéphane Piat, 45 ans, était depuis deux ans vice-président de la division "Structural Heart" du géant pharmaceutique américain Abbott, chez lequel il travaillait depuis 2007. Auparavant il avait travaillé 5 ans chez Cordis, société de technologies d'intervention vasculaire et filiale à l'époque de Johnson and Johnson.

"Je remercie Marcello Conviti au nom de la société et des salariés pour ses efforts et son implication tout au long de ces années cruciales, pour faire de Carmat une entreprise qui a déjà inscrit son nom dans le monde des dispositifs médicaux et de la cardiologie", a déclaré Jean-Claude Cadudal, président du Conseil d'administration de Carmat, cité dans le communiqué qui annonce cette nomination.

"Nous devons maintenant poursuivre le développement de l'entreprise en vue d'offrir un nouveau recours aux patients souffrant d'insuffisance cardiaque terminale", a-t-il ajouté.

Un DG issu du secteur phamaceutique

"Le Conseil d'administration est confiant que Stéphane Piat dispose de l'expérience, du leadership nécessaire, et de la reconnaissance professionnelle des leaders d'opinion, pour mener la société vers le succès clinique, industriel et commercial", a dit Jean-Claude Cadudal.

Le nouveau directeur général de Carmat était depuis deux ans vice-président de la division "Structural Heart" du groupe pharmaceutique américain Abbott.

La société française a annoncé lundi avoir réalisé la première implantation d'un cœur artificiel dans le cadre de son "étude pivot", essai clinique final devant lui permettre d'obtenir à terme le feu vert pour sa commercialisation.

A.R. avec AFP