BFM Business

BlackBerry ou l'art du contre-pied dans les smartphones

Le groupe canadien, qui compte quelques clients prestigieux comme Obama, n'a pas renoncé à sa présence dans les smartphones, avec de nouveaux mobiles attendus en 2015

Le groupe canadien, qui compte quelques clients prestigieux comme Obama, n'a pas renoncé à sa présence dans les smartphones, avec de nouveaux mobiles attendus en 2015 - AFP Yuri Gripas

Marginalisé sur le marché des smartphones, le fabricant canadien persiste et signe avec un modèle à écran tactile, ce qui n'a jamais été son point fort. Plusieurs autres mobiles destinés aux professionnels suivront courant 2015.

BlackBerry, le fabricant canadien de smartphone en difficultés, prend le marché à revers, une fois de plus. Après avoir évité de justesse la faillite en 2013 et indiqué qu'il se recentrait sur le logiciel, il a présenté un nouveau smartphone tactile, baptisé Leap, destiné aux jeunes professionnels, lors du congrès mondial de la téléphonie mobile à Barcelone. Ce modèle de milieu de gamme sera commercialisé en Europe et aux Etats-Unis aux environs de 250 euros.

Ce lancement d'un modèle tactile est d'autant plus surprenant que BlackBerry a bâti sa réputation sur les téléphones à clavier. Sa tentative précédente de se relancer avec un smartphone à écran tactile, avec le Z3, ne s'est pas avéré une réussite. Présenté il y a un an, ce produit était censé relancer les ventes du fabricant canadien dans les pays émergents.

Plusieurs modèles attendus en 2015

Compatible avec la 4G et disposant d'un large écran de 5 pouces, le Leap est équipé d'une batterie présentée comme pouvant tenir jusqu'à 25 heures même en étant utilisé de façon intense.

Un autre modèle de smartphones, doté d'un clavier cette fois-ci, sera lancé sur le marché en 2015. Lors de sa conférence de presse au Mobile World Congress,le constructeur a également dévoilé un modèle plus haut de gamme, avec clavier rétractable, qui a la particularité d’avoir un écran incurvé, comme le Galaxy S6 Edge de Samsung.

BlackBerry n'a donc visiblement pas renoncé à exister sur le marché des smartphones pour professionnels. Pour servir ce marché,il avait précédemment introduit le Passport à écran tactile carré et le Classic, à clavier.

BlackBerry représenterait 0,4% du marché mondial en 2014

En décembre 2014, le groupe avait présenté des résultats trimestriels meilleurs qu'attendus, en réduisant considérablement ses pertes sur trois mois à 148 millions de dollars US, contre 4,4 milliards sur la même période un an plus tôt.

Au début de l'année 2015, une rumeur vite démentie, avait marié la firme canadienne à Samsung.

BlackBerry a achevé une sévère restructuration à l'automne dernier et a recentré ses activités sur les services aux professionnels, en misant sur son système de sécurité pour entreprise et administration publique et une nouvelle version de nouveau système d'exploitation. 

Une récente étude du cabinet IDC sur le marché des smartphones grand public a montré que le fabricant canadien avait été totalement marginalisé avec 0,4 % du marché mondial pour 5,8 millions d'unités vendues.

Frédéric Bergé