BFM Business

Apple lorgne le site de streaming de Jay-Z

Tidal appartient à Jay Z

Tidal appartient à Jay Z - Jamie Mac Carthy - AFP

Le groupe de Cupertino serait en négociation pour racheter Tidal, la plateforme appartenant au célèbre rappeur, rapporte le Wall Street Journal. Il s'agit pour l'entreprise de Tim Cook de renforcer Apple Music.

Apple cherche à se renforcer dans le streaming. Le groupe de Tim Cook serait en pourparlers pour acquérir la plateforme de musique en ligne Tidal, contrôlée par le rappeur et homme d'affaires américain Jay-Z, a affirmé jeudi le Wall Street Journal.

Le journal qui se base sur des sources proches du dossier ajoute que les discussions qui sont actuellement en cours pourraient ne pas aboutir. Apple serait intéressé par la plateforme de streaming afin de compléter son propre service de musique en ligne lancé il y a un an.

L'effet "Lemonade"

Tidal a récemment gagné en popularité depuis que Beyoncé y a lancé son sixième album "Lemonade" en exclusivité.

Une telle exclusivité avait donné un réel coup de boost au site de musique en ligne, contrôlé par son mari Jay-Z, le propulsant en tête des applications de musique sur smartphone les plus téléchargées aux Etats-Unis et au Royaume-Uni.

En s'appuyant sur des lancements exclusifs, notamment avec des artistes comme Rihanna et Kanye West, Tidal essaye de saisir une part grandissante du marché du streaming sur abonnement face au leader Spotify.

Jay-Z a racheté Tidal à la société suédoise Aspiro en mars 2015 pour 56 millions de dollars.

Quand Apple bloque Spotifiy

Spotify bloqué par Apple. Le site de streaming se plaint que le groupe de Cupertino ait bloqué la nouvelle version de son application pour iPhone selon une lettre envoyée par les avocats de Spotifiy à ceux d'Apple et révélée par Re/Code. Les avocats du site de streaming estiment que le groupe dirigé par Tim Cook veut tenter de tuer la concurrence et protéger ainsi Apple Music. Des copies de cette lettre ont été envoyées à certains membres du Congrès américain.

J.M. avec AFP