BFM Business

1.053 entrepreneurs attendent vos votes pour se partager 1 million

Depuis le 11 janvier 2016, tous les internautes du monde entier sont invités à voter pour soutenir les projets de création d’entreprises les plus "utiles" en France.

Depuis le 11 janvier 2016, tous les internautes du monde entier sont invités à voter pour soutenir les projets de création d’entreprises les plus "utiles" en France. - BFM Business

Jusqu'au 19 février, Aviva propose aux Français de voter pour les idées d'entreprises qu'ils jugent les plus "utiles" parmi celles que leur présentent les 1.053 candidats de son grand concours national.

C’est le moment de faire du bruit! Depuis le 11 janvier 2016, tous les internautes du monde entier sont invités à voter pour soutenir les projets de création d’entreprises les plus "utiles" en France métropolitaine, dans le cadre d’une opération lancée par le groupe d’assurances Aviva.

Baptisée "La Fabrique Aviva", cette opération va permettre aux 200 meilleures idées de se partager une enveloppe de 1 million d’euros, à raison de 2.000 euros pour les 140 finalistes et de 5.000 à 50.000 euros pour les 60 "grands gagnants".

Chaque projet doit répondre à l’un des quatre enjeux de société suivants: soutenir l’emploi, agir pour une santé durable, protéger l’environnement et renforcer le lien social - cette dernière thématique étant particulièrement prisée des participants.

Les votants, qui peuvent apporter jusqu'à 10 suffrages à leurs projets préférés ont jusqu’au 19 février pour exprimer leur choix en se connectant au site de "La Fabrique Aviva".

Les noms des finalistes sélectionnés en fonction des suffrages qu'ils auront reçu seront connus le 24 février, tandis que la liste des gagnants sera dévoilée début mars. Pas moins de 1.053 projets sont en compétition. Et l’opération rencontre un vif succès, notamment en régions. Elle comptabilise à ce jour plus de 90.000 inscrits, et donc potentiellement 900.000 votes.

Des start-up déjà bien lancées, mais pas seulement

Parmi les candidats, on retrouve évidemment des start-up qui ont déjà fait parler d’elles comme Wheeliz, le premier site de location entre particuliers de voitures aménagées pour les personnes à mobilité réduite, ou encore Sharepay, une solution de partage des dépenses entre personnes (couples, colocataires, groupes d'amis…). 

D’autres, moins connues, tentent également leur chance. C’est le cas de Spearit, une plate-forme de réservation de coachs sportifs diplômés. Le site clozme.com a créé de son côté le "nouveau vide dressing de proximité", une place de marché qui met en relation des femmes pour qu'elles vendent ou achètent facilement des vêtements d'occasion à côté de chez elles.

Autre projet qui a retenu notre attention (plus de 3.000 votes à ce jour), SiVIEW, qui consiste à développer un logiciel d’automatisation de l’examen de vue. Il permettra la recherche de la meilleure "correction lunettes", en assurant précision, efficacité et répétabilité du résultat quel que soit l’examinateur, assurent ses fondateurs.

En revanche, la future pépite de Philippine Dolbeau - qui a fait un énorme buzz sur BFM Business en présentant son application New School - ne participe pas à l’opération. Mais on peut imaginer que la lycéenne de 16 ans n’aura aucune difficulté à trouver les fonds nécessaires pour démarrer son activité. D’ailleurs, elle aurait récemment rencontré Apple pour présenter plus amplement son invention…

Julien Mouret