BFM Business

Mondial: la consommation d'électricité en chute libre pendant France-Belgique

Pendant la rencontre France-Belgique mardi soir, la consommation d'électricité a chuté de 1200 mégawatts dans l'Hexagone, soit l'équivalent de la consommation de l'agglomération lyonnaise.

Ils étaient 20,7 millions de téléspectateurs à avoir suivi la demi-finale de la Coupe du monde opposant la France et la Belgique mardi soir, entre 20h et 21h45, toutes chaînes et supports confondus. Effet inattendu du soutien populaire affiché par les supporters des Bleus: la consommation d'électricité à fortement chuté pendant la rencontre.

"Durant les matches de la Coupe du Monde, et en particulier ceux de la France, la consommation électrique peut évoluer, nécessitant une anticipation et vigilance particulière de RTE", rapporte l'exploitant du réseau de transport d'électricité.

Ainsi, pendant la confrontation entre les Bleus et les Diables Rouges, RTE a enregistré une baisse de 1200 mégawatts (par rapport à la veille à la même heure) sur la durée du match, soit l'équivalent de la consommation de la ville de Lyon.

Moins d'écrans et appareils d'électroménager allumés

Plusieurs raisons expliquent cette chute brutale de la consommation d'électricité. D'abord, les Français ont pour habitude de se rassembler les uns chez les autres, dans les bars ou encore dans les fans zones pour regarder les matchs, ce qui minimise mécaniquement le nombre d'écrans allumés.

Ensuite, les millions de Français qui ont regardé la demi-finale sont restés devant leur écran sans se déplacer pendant une heure et demi. Résultat, moins de lumières étaient allumées dans les foyers et les appareils d'électroménager comme les fours, particulièrement utilisés sur cette tranche horaire en temps normal, ont tourné à faible régime, notent Les Échos.

Rebond à la mi-temps

En revanche, RTE a dû "gérer une brusque remontée de la consommation durant les 15 minutes de la mi-temps", explique l'entreprise qui évoque une hausse de 500 mégawatts, soit l'équivalent de 500.000 micro-ondes allumés en même temps.

À l'inverse de la chute observée pendant la rencontre, "cette remontée est liée au fait que les téléspectateurs utilisent leur four pour faire chauffer, des pizzas, ouvrent leur réfrigérateur pour prendre des rafraîchissements… ".

Alors que la finale opposant la France et la Croatie se déroulera dimanche, RTE s'attend à devoir gérer le même phénomène. Dans une moindre mesure néanmoins puisque la rencontre se déroulera à 17 heures, un horaire où la consommation d'électricité est généralement plus faible à cette période de l'année.

P.L