BFM Business

LVMH accélère dans l'hôtellerie

-

- - -

Il s'agit de la plus grosse opération de croissance externe du groupe depuis l'acquisition de Bulgari en 2011. Le leader mondial du luxe s'offre le groupe Belmond et ses 46 établissements à travers le monde pour 2,8 milliards d'euros.

Avec Belmond ce sont de véritables légendes, des lieux iconiques que s'offre LVMH. L'hôtel Cipriani à Venise, le Copacabana Palace à Rio, le Splendido à Portofino mais aussi le Venise Simplon Orient Express, des croisières fluviales ou des safaris... Depuis une quarantaine d'années, le groupe hôtelier a tissé sa toile à travers le monde d’un luxe d’expérience.

C'est ce qui a séduit le numéro un mondial du luxe. Et vu le temps qu'ont duré les négociations, nous disait un connaisseur du dossier, le groupe français n'était pas le seul intéressé par Belmond.

Désormais, les consommateurs du luxe, au-delà des produits, sont avides d'expérience en tout genre. Mais l'un n'empêche pas l'autre et finalement les hôtels sont un formidable canal de distribution pour les cosmétiques, spiritueux ou autres produits de la galaxie LVMH.

D'ailleurs, le groupe de Bernard Arnault a déjà un pied dans l'hôtellerie avec ses quatre hôtels Cheval Blanc ( Courchevel, St Tropez, St Barth et Maldives + Paris en 2020 ) et un millier de salariés.. Et 6 hôtels au nom du joaillier Bulgari ( Milan, Bali, Londres, Pékin, Dubaï, Shanghai + Paris en 2020 ). Une activité qui ne représente encore pas grand chose en terme de chiffre d'affaires par rapport au reste du groupe mais qui est extrêmement côtée.

LVMH a développé un véritable savoir-faire sur l'exclusivité et l'accueil des clients super VIP. Un savoir-faire qu'il va pouvoir partager avec Belmond. De même qu'il prévoit déjà de travailler la marque, somme toute encore peu connue.

Pour le reste, et notamment un développement vers l'Asie, on n'en sait pas tellement plus pour l'instant. La stratégie sera définie d'ici quelques mois.