BFM Business

L'industrie française sera bientôt capable de produire 20 millions de masques par semaine

Yves Dubief, président de l'Union des industries textiles (UIT), était l'invité de BFM Business. Il est notamment revenu sur la production de masques en tissu par les entreprises françaises.

Alors que le gouvernement avait demandé à la filière textile, au plus fort de la crise sanitaire, de produire en masse des masques en tissu, les industries du secteur se retrouvent aujourd'hui avec un stock considérable, concurrencé par le masque à usage unique importé d'Asie. Yves Dubief, président de l'Union des industries textiles (UIT), était l'invité de 12H L'Heure H sur BFM Business. Il a notamment appelé les consommateurs à privilégier le masque en tissu "made in France".

"Il y a aujourd'hui à peu près 20 millions de masques en tissu qui sont disponibles sur le territoire national", note Yves Dubief. Néanmoins, "début juin, au démarrage de notre mission, il y en avait le double". "Petit à petit cela se résorbe, parce qu'on n'en fabrique plus, ou on n'en fabrique moins", mais aussi grâce la "prise de conscience" d'une partie des Français "qu'il fallait acheter français et acheter quelque chose de bon pour la planète". "Il y a eu aussi des ventes réalisées en direction des pays de l'Amérique du sud qui sont aujourd'hui dans une crise sanitaire plus que sévère", ajoute-t-il.

"La machine est en route"

L'industrie textile tricolore serait capable, d'ici la fin de l'année, de produire 20 millions de masques par semaine en fin d'année, contre 3 millions au début de la crise. "Il y a ce qu'il faut" pour acheter français, assure Yves Dubief. Il y a aujourd'hui "une demande nouvelle suite aux décrets, aux arrêtés de port de masque qui sont pris dans des rues commerçantes, dans des lieux clos recevant du public (…). Nous savons y répondre, non seulement parce que nous avons des masques disponibles en stock, mais parce que nous savons aussi produire massivement des masques (…). La machine est en route".

Jérémy Bruno