BFM Business

Valeo toujours champion des dépôts de brevets, devant PSA et Safran

En 2018, les quatre premières places du palmarès restent inchangées par rapport à 2017 : Valeo, PSA, Safran et le CEA.

En 2018, les quatre premières places du palmarès restent inchangées par rapport à 2017 : Valeo, PSA, Safran et le CEA. - Alain Jocard-AFP

L'équipementier automobile se maintient à la première place du classement des dépôts de brevets en France en 2018, toujours suivi par le constructeur PSA, selon l'Institut national de la propriété industrielle (Inpi).

Valeo termine en tête du classement des entreprises ayant déposé le plus de brevets pour la troisième année consécutive devant PSA et Safran. L'équipementier automobile a affiché en 2018 1355 demandes de brevets publiées, contre 1074 pour PSA (premier de 2007 à 2016) et 783 pour Safran (3e), a précisé l'institut national de la propriété industrielle (inpi).

"Parmi les 50 premiers déposants de brevets figurent les principaux groupes industriels français qui investissent dans l'innovation, mais aussi 12 organismes de recherche publique et 11 entreprises étrangères", a détaillé l'Inpi.

Alstom et Air Liquide sont en forte progression

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives se maintient à la quatrième place avec 674 demandes publiées contre 684 en 2017. Renault, le Centre national de la recherche scientifique (CNRS), Michelin, Airbus, L'Oréal et Thales complètent le top 10 du palmarès.

Les plus fortes progressions dans le top 20 ont été enregistrées par Alstom (+30%), Air Liquide (+28%), Valeo (+22%) et Michelin (+16%). À l'inverse, Robert Bosch GmbH, qui passe de 193 demandes en 2017 à 114 en 2018 (-41%), et Continental, de 140 à 120 demandes publiées (-14%), enregistrent les reculs les plus importants.

En 2018, tout comme en 2017, deux entreprises de taille intermédiaire (ETI) figurent parmi les 50 premiers déposants de brevets à l’INPI : Soitec, spécialiste de la production de matériaux semi-conducteurs (46e) et l'équipementier Trèves (48e).

-
- © Source: INPI

Parmi les nouveaux entrants dans le palmarès figurent Suzuki Motor Corporation (79 demandes publiées), Nissan Motor Co Limited (65), le Groupe Sidel (57) ou encore Landmark Graphics Corporation (42).

Les organismes de recherche publique sont toujours bien représentés, notamment avec le CNRS mais, comme les années précédentes, aucune PME ne figure avant la 80e place.

La mécanique, 1er domaine d'innovation

La mécanique est, comme en 2017, le principal domaine technologique d’innovation des entreprises françaises du palmarès 2018. Elle représente 47 % des demandes de brevets, avec 7 016 demandes (6 714 en 2017), selon l'inpi.

L’électronique/électricité est le deuxième secteur dans lequel la France a déposé le plus de demandes de brevets en 2018 (27 %, soit 3 973 demandes en 2018, contre 3 956 en 2017). La chimie arrive en troisième place avec 19 % des demandes de brevets, un chiffre stable par rapport à 2017.

Frédéric Bergé