BFM Business

Le mariage entre Technip et FMC est prononcé

Thierry Pilenko, le PDG de Technip, était l'invité de Good Morning Business ce mardi.

Thierry Pilenko, le PDG de Technip, était l'invité de Good Morning Business ce mardi. - BFM Business

Ce mardi, TechnipFMC, le nouvel ensemble né de l'union de Technip et FMC Technologies, entame officiellement son activité. Le patron de Technip, Thierry Pilenko, était sur BFM Business ce matin.

La nouvelle société TechnipFMC, issue de la fusion du groupe parapétrolier français Technip et de l'américain FMC Technologies, a annoncé mardi avoir officiellement lancé ses activités. Les deux groupes avaient obtenu jeudi le visa de l'Autorité des marchés financiers (AMF) pour l'introduction en Bourse de la nouvelle entité, effective ce mardi également.

"Les actions TechnipFMC commenceront à être cotées (ce mardi) sur le New York Stock Exchange et sur Euronext Paris, sous la dénomination FTI", souligne un communiqué de TechnipFMC. "Selon les termes de l'accord de fusion, les actionnaires de FMC Technologies ont reçu 1 action de la société fusionnée pour chaque action existante de FMC Technologies" tandis que "les actionnaires de Technip ont reçu 2 actions de la société fusionnée pour chaque action existante de Technip", précise le nouveau groupe.

Cotée à Paris, domiciliée à Londres

La nouvelle société sera domiciliée à Londres tout en restant cotée à Paris et New York. "Formant désormais une seule et même entreprise, nous sommes en mesure d'améliorer la viabilité des projets pétroliers et gaziers, créant ainsi de la valeur pour nos clients et nos actionnaires. Résolument tournée vers l'innovation et l'efficacité, TechnipFMC continuera à créer des solutions optimisées en termes de coût pour les années à venir", a déclaré Thierry Pilenko, président exécutif de TechnipFMC, cité dans le communiqué.

L'opération, annoncée en mai, et approuvée par les actionnaires début décembre, a pour but de créer un groupe intégré capable de générer des synergies industrielles et de coûts dans un environnement difficile pour le secteur parapétrolier en raison de cours du brut déprimés ces derniers mois.

Les deux groupes emploient au total 45.000 personnes dans plus de 45 pays et ont réalisé en 2015 un chiffre d'affaires cumulé d'environ 20 milliards de dollars. Leur capitalisation boursière s'élevait à 16,2 milliards de dollars au 1er décembre dernier.

N.G. avec AFP