BFM Business

L’exécutif part à la plage pour trouver du sang neuf et servir l’industrie

-

- - Pixabay

Parce qu’elle représente 10% du PIB français, l’industrie revêt un intérêt stratégique pour le gouvernement qui a décidé de lancer une grande tournée d’été dans 18 stations balnéaires pour promouvoir l’image du secteur.

Il a débuté le 15 juillet dernier et se tient jusqu’au 14 août prochain. Il ? C’est le « French Fab Tour » lancé dans 18 stations balnéaires françaises. Depuis 2017, cet événement prend la forme d’un village de plus 3000 m2 dont la mission repose sur le fait de sensibiliser le grand public aux enjeux qui entourent l’industrie française, à commencer par les plus jeunes.

Considérée à juste titre comme le socle de l’économie du pays, la filière industrielle tricolore réunit en son sein pas moins 213 000 entreprises et représente à ce jour plus 2,8 millions d’emplois. Pour autant, si sensibilisation il y a, c’est bien parce qu’elle se révèle en perte de vitesse depuis plusieurs décennies. D’où la volonté du gouvernement de partir à l’assaut des stations balnéaires pour lui redonner ses lettres de noblesse et non accessoirement envie aux plus jeunes de s’y intéresser de près.

Agnès à la plage

Lundi 29 juillet, la secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie, Agnès Pannier-Runacher, était réquisitionnée pour se rendre à La Rochelle dans le cadre de cet évènement. L’occasion pour elle de partir en balade pour visiter une usine Schneider Electric en réalité virtuelle, de s’envoler grâce à un simulateur de vol de Rafale avec Dassault Aviation, ou bien encore de découvrir la fabrication d’un composant électronique estampillé STMicroelectronics.

Pour Patrice Begay, directeur exécutif de Bpifrance, « cette tournée promeut l’image d’un secteur industriel dynamique, innovant, responsable et qui embauche ». Mais derrière cette ambition, il est aussi et surtout question de sensibiliser les jeunes qui « recherchent du sens dans leur futur emploi. Nous devons redonner une signification à l’industrie pour attirer ces nouveaux talents ».

Tournée des écoles

Pour parvenir à cette fin, le « French Fab Tour » a également choisi de miser sur la formation. L’École nationale supérieure des arts et métiers (Ensam) et l’école de commerce Audencia ont ainsi accepté de prendre part à la tournée. Du côté de Bpifrance, un projet de volontariat territorial en entreprise (VTE) calqué sur le VIE (volontariat international en entreprise) et ciblé sur la France et les PME a également été lancé. Ce qui, là encore, n’a pas manqué d’enthousiasmer Patrice Begay pour qui « voir des jeunes ressortir avec le sourire après une conférence sur l’industrie de demain, c’est génial !».

Ultime argument pour convaincre les plus jeunes de l’industrie stratégique que revêt l’industrie : la musique ! Une fois n’est pas coutume, le « French Fab Tour » a pris le parti de s’entourer de têtes d’affiche bien connues des jeunes générations à l’instar de LEJ, de Skip the Use ou encore de Talisco. Et ça marche ! Les premières dates du « French Fab Tour » à Barcarès et à Nice ont respectivement accueilli 26 000 et 32 000 visiteurs. De quoi prouver par A+B que l’industrie de manière générale est aussi tendance que son pendant musical.

Julie COHEN-HEURTON