BFM Business
Industries

L'EPR finlandais enregistre trois mois de retard supplémentaire

-

- - Anne Hautefeuille- AFP

Une première connexion au réseau était envisagée en octobre 2019 et le démarrage de la production en janvier 2020, mais ce nouveau retard va entraîner une révision globale du calendrier.

L'électricien finlandais TVO a annoncé ce mercredi que le chargement du combustible dans le réacteur nucléaire EPR OL3, construit par le français Areva et l'allemand Siemens, avait pris au moins trois mois de retard supplémentaire.

Le chargement du combustible nucléaire ne devrait désormais pas intervenir avant la fin août 2019, alors qu'il était prévu pour juin. Une première connexion au réseau était envisagée en octobre 2019 et le démarrage de la production en janvier 2020 mais ce nouveau retard doit entraîner une révision globale du calendrier, indique Teollisuuden Voima Oyj (TVO) dans un communiqué.

"Cette nouvelle révision du calendrier annoncée par le fournisseur du réacteur est évidemment décevante", a réagi Jouni Silvennoinen, directeur du projet OL3, cité dans le communiqué. Il est néanmoins "crucial que les tests de mise en service soient réalisés avec le plus grand soin", a-t-il ajouté.

La mise en service initiale était prévue en... 2009

"Ce n'est pas un sujet technique" mais "le client souhaite que le chargement du combustible intervienne dans un état de quasi-finition de l'ensemble des tests", a indiqué de son côté à l'AFP un porte-parole d'Areva SA, entreprise publique (distincte d'Orano et de Framatome) essentiellement chargée d'achever le chantier finlandais.

L'EPR finlandais -réacteur de troisième génération- situé dans le sud-ouest du pays, devait initialement être mis en service en 2009, mais le chantier lancé en 2005 a connu d'importants retards et surcoûts.

Coralie Cathelinais avec AFP