BFM Business

Exportations d'armes: la France se hisse à la troisième place mondiale

Les livraisons d'avions de combat Rafale de Dassault Aviation, à destination de trois pays (Egypte, Inde, Qatar) ont représenté près d'un quart des exportations d'armes totales de l'hexagone.

Les livraisons d'avions de combat Rafale de Dassault Aviation, à destination de trois pays (Egypte, Inde, Qatar) ont représenté près d'un quart des exportations d'armes totales de l'hexagone. - Georges Gobet-AFP

La France s'installe à la troisième place du classement mondial des pays exportateurs, représentant 7,9% des ventes totales dans le monde, soit un bond spectaculaire de 72% par rapport à la période 2010-2014. Les livraisons du Rafale (Égypte, Inde, Qatar) y ont largement contribué.

Les ventes d'armes vers le Moyen-Orient ont flambé au cours des cinq dernières années, tandis que les exportations françaises ont largement augmenté sur un marché en forte hausse dominé par les Etats-Unis, selon un rapport de l'institut Sipri (Institut international de recherche sur la paix) basé à Stockholm (Suède), publié ce lundi.

Les exportations françaises d’armes ont quant à elle atteint leur plus haut niveau sur une période de cinq ans depuis 1990 et représentent 7,9 % des exportations mondiales d’armes en 2015-19, soit une augmentation de 72 % par rapport à 2010-14. Grâce à ses bons chiffres de vente, la France s'installe à la troisième place du classement mondial des pays exportateurs.

L'avion Rafale, 25% des exportations françaises

"L’industrie française de l’armement a profité de la demande d'armes en Égypte, au Qatar et en Inde", souligne Diego Lopes Da Silva, chercheur au Sipri. Les livraisons d'avions de combat Rafale de Dassault Aviation à destination de ces trois pays ont représenté près d'un quart des exportations d'armes totales de l'Hexagone. De son côté, Naval Group a aussi engrangé des prises de commandes en 2019 de 3 milliards d’euros à l'international (Australie, Malaisie), portant son carnet total de commandes (France et export) à 15 milliards d’euros.

L'Arabie saoudite, premier pays importateur d'armes

Globalement, le marché mondial des armes reste dominé par les États-Unis qui s'arrogent 36% de parts de marché, devant la Russie, qui accuse une baisse de 18% de ses ventes en 2015-19, à 21%. Du côté des importations, l'Asie et l'Océanie ont conservé leur place de premières régions importatrices d'armes sur la période 2015-2019, enregistrant ensemble 41% des importations mondiales d'armements conventionnels en volume.

L’Arabie saoudite est le plus grand importateur d’armes au monde en 2015-19. Ses importations d’armes majeures ont augmenté de 130 % par rapport à la période précédente et représentent 12 % des importations mondiales d'armes en 2015-19.

Les importations d'armes en Inde, qui était autrefois le plus grand importateur mondial, ont toutefois diminué de 32% et celles du Pakistan, pays voisin, ont chuté de 39%.

Dans le rapport, les chercheurs expliquent que ces deux puissances nucléaires -- encore "largement dépendantes des importations" -- "ont depuis longtemps pour objectif de produire leurs propres armes".

Enfin, les exportations d’armes majeures de la Russie ont diminué de 18 % entre 2010-14 et 2015-19. "La Russie a perdu de son influence en Inde - principal destinataire de longue date d’armes majeures russes - ce qui a entraîné une forte diminution des exportations d’armes", précise Alexandra Kuimova, chercheuse au Sipri.

Frédéric Bergé