BFM Business
Industries

Bpifrance investit dans un fabricant de système de batteries pour véhicules électriques

L'investissement de 15 millions d'euros de bpifrance a pour but de développer l'industrialisation des systèmes de batteries, destinés aux marchés du transport lourd (bus, rail)

L'investissement de 15 millions d'euros de bpifrance a pour but de développer l'industrialisation des systèmes de batteries, destinés aux marchés du transport lourd (bus, rail) - Christian Hartmann-POOL-AFP

Un fonds d'investissement de la banque publique Bpifrance entre au capital de Forsee Power, fabricant français de batteries pour les véhicules "lourds" de transport, à hauteur de 15 millions d'euros. Ceci complète une levée de fonds de 55 millions d’euros datant de 2017.

La France investit, via bfpifrance, dans la production de système de batteries pour les véhicules électriques "lourds", dans l'Hexagone. Bpifrance a mise 15 millions d'euros pour entrer au capital de la société française Forsee Power. Cette participation a pour but de contribuer à l'industrialisation de systèmes de batteries "intelligents" destinés aux véhicules électriques de transport lourd (bus, rail), produits depuis 2018 dans la nouvelle usine de la start-up à Poitiers (Vienne).

La société française mise sur la montée en puissance de l’électrification des transports publics européens, marché qu'elle vise plutôt que celui des véhicules particuliers. Dans cette perspective, 300 emplois sont attendus pour 2021 sur ce site d'assemblage, qui emploie déjà plus d'une centaine de personnes.

Forsee Power achète les batteries sur le marché aux industriels asiatiques et concentre son savoir-faire sur la mise au point de l'environnement électrique (connectique, contrôle de la tension) qui permet aux accumulateurs d'avoir un meilleur rendement dans le domaine du transport "lourd".

Forsee Power fournit des batteries aux bus électriques

Le groupe Forsee Power précise avoir d'ores et déjà signé des contrats majeurs de fournitures de batteries auprès de constructeurs de bus tels que CNHI (Iveco, Heuliez), Alstom (Aptis), CaetanoBus au Portugal et Wrightbus au Royaume Uni. Il indique également s'être positionné sur les marchés du rail (Alstom/TER Regiolis et SOCOFER) et des véhicules industriels.

L'apport de 15 millions d'euros, qui s'inscrit dans le cadre du plan industrie du gouvernement, vient s'ajouter à une levée de fonds de 55 millions d'euros réalisée en décembre 2017 auprès de l'entreprise japonaise Mitsui & Co, de la société d'investissement Idinvest Partners et de la Banque européenne d'investissement.

Frédéric Bergé