BFM Business

Ascoval : les difficultés du repreneur ? « Pas une surprise » dit Pannier-Runacher

British Steel, repreneur d’Ascoval, serait au bord de la faillite, selon les médias britanniques. Invitée sur le plateau de Good Morning Business, Agnès Pannier-Runacher, Secrétaire d’Etat à l’économie, se veut rassurante.

Un géant pas si solide… Selon les médias britanniques, le géant British Steel a cruellement besoin d’argent frais, au risque de faire faillite. C’est pourtant lui qui doit reprendre le site d’Ascoval. « Ce n’est pas une surprise. British Steel rachète Ascoval car ils ont des problèmes sur le marché britannique et c’est la raison pour laquelle ils viennent en Union européenne, à cause du Brexit » tente de rassurer Agnès Pannier-Runacher, Secrétaire d’Etat à l’économie sur le plateau de Good Morning Business. « Nous avons tout de même tenu à ce que British Steel nous confirme qu’ils étaient capables d’assumer toutes leurs responsabilités vis-à-vis d’Ascoval. C’est-à-dire, les investissements qui sont prévus. »

« Nous sommes vigilants » poursuit-elle. « Nous étions au courant qu’ils étaient dans une situation difficile en termes de résultat sur leur site britannique. Et c’est un des motifs qu’ils reprennent Ascoval. » Pour autant, pas question que les aides d’Etat servent à renflouer les caisses de l’entreprise. « On bloque les financements au niveau du site » conclut la Secrétaire d’Etat.