BFM Business

Airbus prudent pour 2014

Airbus craint d'éventuelles charges sur son A350 en 2014.

Airbus craint d'éventuelles charges sur son A350 en 2014. - -

L'avionneur européen a publié des résultats annuels solides, ce 26 janvier, avec un bénéfice net en hausse de 22%. Il mise toutefois sur une augmentation moindre de sa rentabilité en 2014.

Airbus reste prudent après un exercice 2013 pourtant solide. L'avionneur européen a publié ses résultats annuels, ce mercredi 26 février. Son bénéfice net a bondi de 22% à 1,5 milliard d'euros, tandis que le chiffre d'affaire a progressé de 5%.

Mais le concurrent de Boeing table sur une amélioration modérée de sa rentabilité en 2014, en raison d'éventuelles charges sur son A350. Le premier exemplaire de ce modèle est censé être livré d'ici fin-2014 à Qatar Airways. Un pari technologique considérable pour Airbus.

Augmentation de la production d'A320

En 2014, le groupe va par ailleurs poursuivre sa restructuration, qui consiste à regrouper les activités de Défense et Espace. Il va en outre capitaliser sur l'existant, en menant à bien les projets industriels lancés antérieurement.

Bonne nouvelle, à ce sujet: l'annonce surprise de l'augmentation des cadences de production de l'A320, de 42 à 46 appareils par mois. Ce modèle, best-seller de la gamme Airbus, est devenu un succès confirmé depuis le lancement du Neo, qui permet d'économiser jusqu'à 15% de kérosène.

Reste que cette augmentation de la production ne profitera pas directement à l'industrie européenne: ces quatre avions supplémentaires par mois seront fabriqués à Mobil, aux Etats-Unis, et non sur les sites de Toulouse ou de Hambourg. Sauf en ce qui concerne les tronçons de ces appareils, qui continueront d'être assemblés à Saint-Nazaire.

Mathieu Sevin envoyé spécial à Toulouse