BFM Business

Softbank prêt à investir 77 milliards d'euros dans le solaire en Inde

En 2016, L'inde est devenue le troisième marché solaire du monde derrière les États-Unis et la Chine

En 2016, L'inde est devenue le troisième marché solaire du monde derrière les États-Unis et la Chine - CHANDAN KHANNA / AFP

L'Inde dispose déjà de la plus grande ferme solaire du monde. Elle compte poursuivre sa stratégie dans l'énergie propre grâce au lourd investissement de plusieurs dizaine de milliards de dollars du fonds Nippon-saoudien de Softbank Group.

Fin 2015, lors de la COP21 à Paris, les autorités indienne pris un engagement: fournir à 60 millions de foyers de l'électricité propre d'ici à 2022 et abandonner progressivement les sources d'énergie polluantes. SoftBank Group pourrait l'y aider. Ce géant japonais des télécoms et services en ligne va investir de 6000 à 10.000 milliards de yens (46 à 77 milliards d'euros) dans le pays, a affirmé vendredi la chaîne publique nipponne NHK. 

Cette énorme injection d'argent se ferait via un fonds commun de SoftBank Group et de l'Arabie saoudite, à l'instar de précédentes opérations, a indiqué la chaîne, sans citer de sources. Interrogé par l'AFP, un porte-parole de SoftBank Group a refusé de commenter cette information que la NHK était la seule à donner.

On ne sait donc pas comment va se concrétiser ce projet, mais l'Inde est déjà à la pointe dans l'énergie solaire. En 2016, elle a mis en service la plus grande centrale solaire du monde à Kamuthi, dans l’Etat de Tamil Nadu. Cette installation se compose de 2,5 millions de panneaux solaires, reliés par 7.500 kilomètres de câbles sur 10 kilomètres carrés. Une installation XXL qui a fait de l'Inde le troisième marché du solaire, derrière la Chine et les États-Unis. Par ailleurs, l'Alliance solaire internationale a installé son siège mondial en Inde. 

Méga-projet solaire entre Softbank et l'Arabie Saoudite

SoftBank, qui est de plus en plus perçu comme un groupe financier investissant dans de nombreuses entreprises de technologies, gère le SoftBank Vision Fund. Cette structure à laquelle contribue grandement le fonds souverain d'Arabie Saoudite, d'un montant de l'ordre de 100 milliards de dollars. Il a en projet un deuxième fonds de même taille.

Le fondateur et patron de SoftBank Group, le milliardaire Masayoshi Son, est un défenseur acharné de l'énergie renouvelable depuis la catastrophe nucléaire de Fukushima en mars 2011.Son groupe a construit, via une filiale dédiée, plusieurs centrales solaires dans l'archipel.

En mars dernier, Masayoshi Son a en outre annoncé que SoftBank Group et l'Arabie Saoudite allaient construire un méga-projet solaire dans le royaume d'une capacité de 200 gigawatts d'ici à 2030.

Pascal Samama avec AFP