BFM Business

Petroplus: le repreneur lybien rencontre Montebourg

Il n'y a plus que 3 offres de reprise pour la raffinerie de Petit-Couronne.

Il n'y a plus que 3 offres de reprise pour la raffinerie de Petit-Couronne. - -

Murzu Oil, qui a déposé une offre de reprise conjointe avec Terrae International pour la reprise de la raffinerie de Petit-couronne, a rencontré le ministre du Redressement productif jeudi 7 mars. Une entrevue qualifiée de "très constructive".

La société libyenne Murzuq Oil, qui a fait une offre conjointe avec la société suisse Terrae International pour reprendre la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne (Seine-Maritime), a vu sa demande exaucée, ou presque. Elle avait demandé à rencontrer François Hollande "de toute urgence" avant une réunion de travail prévue samedi à Tripoli avec le gouvernement libyen. Elle a finalement été reçue par Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, le jeudi 7 mars.

"Murzuq Oil a découvert en M. Montebourg un grand ami de la Libye, soucieux du rapprochement entre les deux pays" qui "tient à rassurer l'intersyndicale CGT-CFDT-CFE/CGC sur sa détermination à faire aboutir cette opération" de reprise, a indiqué la société lybienne, dans un communiqué publié dans la nuit du 8 au 9 mars. Elle qualifie sa rencontre de "très constructive" sans toutefois donner plus de détail. Murzuq Oil promet de conserver les 470 employés du site de Petit-Couronne.

L'Egyptien a jeté l'éponge

Il ne reste plus que trois offres de reprise en lice après l'abandon de la candidature de la société égyptienne Arabiyya Lel Istithmaraat International, vendredi.

Une décision qu'elle motive par la grande complexité de cette reprise dans le cadre de la phase judiciaire actuelle et du peu de temps qui lui est imparti – compte tenu de son entrée tardive dans le processus.

La raffinerie de Petroplus fermera ses portes le 16 avril prochain, si aucune offre de reprise n'est validée par le tribunal de Rouen.

CC avec AFP