BFM Business

La justice approuve le plan de sauvetage de la Saur

La Saur, numéro trois français de l'eau potable, a pu se refinancer.

La Saur, numéro trois français de l'eau potable, a pu se refinancer. - -

Le tribunal de commerce de Versailles a approuvé le sauvetage du numéro trois français de l'eau, vendredi 26 juillet. Le groupe avait déjà obtenu l'accord de ses actionnaires.

Sans surprise, le groupe Saur a annoncé, vendredi 26 juillet, que le tribunal de commerce de Versailles avait approuvé son plan de refinancement. Celui-ci prévoit que le numéro trois de l'eau potable en France soit repris par ses banques créancières.

"L'homologation obtenue ce jour marque la fin du processus de refinancement du groupe Saur", souligne Olivier Brousse, le président exécutif de la Saur, dans un communiqué.

Un accord pour échapper au redressement judiciaire

Le groupe avait obtenu, début juillet, l'accord unanime de ses actionnaires et de ses créanciers sur le plan de refinancement, permettant ainsi à la Saur d'échapper à une procédure de redressement judiciaire.

La Saur doit faire face à d'importantes difficultés financières, dues à l'endettement de sa holding Hime, qui atteint presque deux milliards d'euros.

En échange de leur prise de contrôle de la Saur, les banques acceptent un abandon de créance de 50%. La dette de la holding sera ainsi ramenée à 900 millions d'euros.

Y. D. & agences