BFM Business

La baisse des taxes sur le carburant coûtera très cher à l'Etat

La baisse des taxes sur le carburant coûtera très cher à l’Etat

La baisse des taxes sur le carburant coûtera très cher à l’Etat - -

Le Premier ministre a annoncé le 22 août que le gouvernement baisserait de façon "modeste" et "provisoire" les taxes sur l’essence. Quand bien même, la facture risque d’être salée pour l’Etat.

Le gouvernement compte baisser les taxes sur les carburants pour freiner la hausse des prix à la pompe. Une baisse "modeste" et "provisoire", selon les termes du Premier ministre Jean-Marc Ayrault qui s’exprimait sur RMC et BFMTV le 22 août. Aucun détail n’a été fourni sur l'ampleur et la durée d'une telle mesure. Mais cela pourrait coûter très cher à l'Etat.

Les taxes représentent plus de 60% du prix de l'essence. Et la principale taxe sur les carburants constitue le quatrième poste de recettes de l'Etat. Elle lui a rapporté plus de 14 milliards d'euros en 2010.

Pour chaque centime de baisse accordée au consommateur, cela coûterait 500 millions d'euros par an à l'Etat, selon les chiffres de l'UFIP, l'Union française des industries pétrolières.

33 milliards d'euros à trouver pour 2013

L'Etat veut donc montrer qu'il fait un effort. Cela dit, Jean-Marc Ayrault a laissé entendre qu'il n'était pas question que le gouvernement soit le seul à se serrer la ceinture.

La fiscalité est une question brûlante en cette période d'austérité. Le gouvernement doit encore trouver 33 milliards d'euros pour boucler le budget 2013. Pour alléger le fardeau qui va peser sur les finances publiques, le Premier ministre va donc demander la semaine prochaine aux pétroliers de participer aussi à l'effort.

Alexis Pluyette