BFM Business

Energies renouvelables: les pays émergents de plus en plus engagés

Le Top Ten en termes d'investissements dans les énergies renouvelables:: Chine, Brésil, Afrique du Sud, Inde, Chili, Uruguay, Kenya, Mexique, Indonésie, Ouganda selon le Climatescope 2014 de Bloomberg New Energy Finance

Le Top Ten en termes d'investissements dans les énergies renouvelables:: Chine, Brésil, Afrique du Sud, Inde, Chili, Uruguay, Kenya, Mexique, Indonésie, Ouganda selon le Climatescope 2014 de Bloomberg New Energy Finance - DR

La demande d'énergie propre augmente plus rapidement dans les pays émergents que dans les pays plus développés. Ils sont donc très attrayants pour les investisseurs. Bloomberg New Energy Finance livre un panorama à Climatescope 2014  dans 55 pays émergents. La Chine caracole toujours en tête.

Entre 2008 et 2013, les nations évaluées par l'étude de référence Climatescope de Bloomberg New Energy Finance ont produit 142 GW. C'est un peu plus que la capacité installée totale actuelle de la France. Le taux de croissance est impressionnant: 143%.

La Chine se classe au n°1, mais le Brésil suit de près au n°2. La Chine mène le classement en tant que plus grand fabricant d’équipement éolien et solaire dans le monde, ainsi que plus important demandeur de cet équipement.

L'offre et la demande d'énergie propre en Afrique augmente de façon très sensible. Pour preuve l’Afrique du Sud, le Kenya et l'Ouganda sont parmi les pays les mieux placés: ils ont chacun d’importants portefeuilles de projets et des politiques publiques dans les énergies propres.

L'Afrique du Sud a fait un bond en avant avec près de 10 milliards de dollars investis dans les énergies propres dans les deux dernières années. Les activités en Amérique du Sud et les Caraïbes sont soutenues par le Brésil, mais aussi l’Uruguay, nouveau venu.

Des décisions politiques

Le classement d'un pays dépend de plusieurs facteurs: sa politique d'investissement dans l’énergie renouvelable, ses conditions de marché, la structure de son secteur énergétique, le nombre et la composition des entreprises locales opérant dans l'énergie propre ou encore les efforts visant la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Signe des engagements dans ce secteur, Climatescope montre que les pays évalués sont en train de renforcer rapidement leurs cadres de support public pour les énergies renouvelables. Des politiques mieux établies attirent plus d’investissements dans les énergies renouvelables.

Les institutionnels regardent donc de près ce qui se passe dans ces pays émergents. Ce sont le ministère du gouvernement britannique pour le développement international (DFID), le fonds multilatéral d'investissement (MIF) de la banque interaméricaine de développement (IDB) mais aussi l’initiative "Power Africa" de l'agence américaine pour le développement international (USAID) qui ont commandité le rapport. Les pays les plus riches de l'OCDE ne sont eux-mêmes pas en reste. Pendant ce temps là, ils ont ajouté 213 GW. Le taux de croissance de la capacité de l'énergie propre atteint 84%.

Nathalie Croisé