BFM Business

Efficacité énergétique: des Français pas toujours convaincus

40% des Français se disent moyennement intéressés par les innovations dans leurs maisons

40% des Français se disent moyennement intéressés par les innovations dans leurs maisons - -

L’État a fixé l'objectif ambitieux de réduire de 50 % la consommation énergétique à l'horizon 2050. Les réseaux intelligents sont l'une des solutions mises régulièrement en avant. Mais les Français y croient-ils ? Le Credoc publie une enquête exclusive pour l'association Promotelec. Elle réserve des surprises.

Les Français ne peuvent qu'être à priori sensibles au discours sur l'enjeu de l'efficacité thermique car le confort de leur logement est une priorité. Ils y investissent beaucoup.

C'est le premier enseignement de cette étude réalisée par le Credoc pour l'association Promotelec en juillet 2013, auprès de 1095 ménages représentatifs des ménages propriétaires occupants. 62 % des propriétaires sont très satisfaits de leur niveau de confort. Et 70 % des propriétaires disent avoir un logement plus confortable qu’il y a 10 ans.

C'est l'accroissement du niveau d'équipement qui fait la différence. Ils sont près de 9 sur 10 à disposer déjà d’une ou plusieurs solutions d’automatisation. Dans la moitié des cas, cela passe par une programmation du chauffage.

Mais la sécurité est aussi importante à leurs yeux. 34% des propriétaires sont équipés de système de détection de présence ou d’anomalie. Certains sont donc à l'aise dans leur cocon, mais ils sont tout de même 38 % à vouloir l’améliorer.

Maison automatisée: la moitié des Français septique

Un habitat moins gourmand en énergie n'est pas ce qui séduit le plus nos compatriotes. Un tiers des personnes qui souhaitent améliorer leur logement pensent à des travaux d’amélioration thermique mais 31 % à des gros travaux et 30 % à des travaux de décoration.

La maison de demain sera -t-elle totalement connectée? Rien n'est moins sûr car si la domotique est connue de 85 % des propriétaires seuls 16 % sont disposés à investir, ou l’ont déjà fait, dans une offre de domotique. Près de la moitié des propriétaires (47 %) partage l’idée que « l'avenir est à la maison automatisée qui s'adapte à la demande et aux besoins de ses occupants et leur garantit un haut degré de confort ». Les autres n’en sont pas convaincus.

40 % des Français favorables au statu-quo

En matière d'habitat durable, ce sont deux types de profil qui apparaissent clairement. Les ménages des maisons BBC (construites après 2005) sont 79 % à trouver leur confort largement suffisant. Ils sont tout autant à considérer qu’il faut réduire les consommations d’énergie de façon importante. 6 Français sur 10 se disent également très intéressés par les innovations pour le confort. Ils adoptent volontiers des solutions de domotique.

A l'inverse, 40 % des sondés se disent moyennement intéressés par les innovations dans la maison et moyennement concernés par le réchauffement climatique. Ils ne sont quasiment tous pas disposés à investir dans la domotique et ne veulent pas changer l’état de leur logement (68%). La rénovation de l’habitat ancien reste une problématique lourde.

Les améliorations sont souvent partielles (isolation, système de chauffage), mais il s'agit très rarement de solutions intégrées. Elle sont développées dans la construction neuve. Ce sont tout de même 56 % des propriétaires qui vivent dans un habitat d’avant 1975.

Nathalie Croisé de BFM Business