BFM Business

EDF contraint par l'Etat d'économiser 1 milliard d'euros

Des employés d'EDF, dans une centrale nucléaire.

Des employés d'EDF, dans une centrale nucléaire. - AFP- Sébastien Bozon

"L'électricien envisagerait deux pistes: une modification de la grille de rémunération des employés et une réduction accrue des effectifs."

Mi-janvier, des syndicats affirmaient déjà qu’EDF allait supprimer 4.000 emplois, ce qui avait poussé la direction à confirmer la suppression de 3.350 postes. Cette fois, c’est au tour du Figaro d’affirmer que le groupe français d’électricité réfléchit à une réduction de ses effectifs. Selon le quotidien, EDF est contraint par l’Etat, actionnaire, de réaliser 1 milliard d’euros d’économies sur les prochaines années.

La société travaillerait sur deux pistes, selon le quotidien, qui ne cite pas de sources: une modification de la grille de rémunération des employés et une réduction accrue des effectifs, au sein d'un périmètre qui n'est pas encore défini (maison-mère ou filiales).

Entre 2.500 et 4.200 suppressions de postes

En mars, le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, avait affirmé que l'Etat français, actionnaire à 84,5%, était prêt à injecter des fonds pour redresser les comptes de l'électricité, confronté à un marché sous pression et à d'importants investissements à venir.

Côté syndicats, CGT et FO ont rappelé que la réduction d'effectifs évoquée par Le Figaro était un chiffre "a minima" et qu'il s'agissait en fait d'une fourchette, avec entre 2.500 et 4.200 suppressions de postes envisagées.

Fin décembre, EDF avait quitté le CAC 40 par la petite porte. Coté depuis dix ans, l'électricien avait vu sa valorisation chuter de 43% sur la seule année 2015.

A.R. avec AFP