BFM Business

Cette société est devenue la pépite "verte" du groupe Crédit Agricole

Dans le département des Landes, Cam Energie a construit sur un site de 27 hectares une surface de 77.000 mètres carrés de panneaux solaires, qui produisent de quoi alimenter en électricité l'équivalent de 6.500 foyers.

Dans le département des Landes, Cam Energie a construit sur un site de 27 hectares une surface de 77.000 mètres carrés de panneaux solaires, qui produisent de quoi alimenter en électricité l'équivalent de 6.500 foyers. - CAM Energie

"Cam Énergie a levé 24 millions d'euros auprès de 14 caisses régionales du Crédit Agricole. De quoi changer de dimension pour cet exploitant de parc photovoltaïque et hydroélectrique, qui s'ouvre aux unités de méthanisation."

La banque verte investit dans les énergies renouvelables. Cam Énergie, spécialiste des énergies renouvelables et des bâtiments durables, a procédé à une augmentation de capital de 24 millions d'euros, auprès de 14 caisses régionales du Crédit Agricole. L'entreprise était soutenue financièrement depuis 2009, par la seule caisse Crédit Agricole Pyrénées-Gascogne.

Cam Énergie revendique avoir investi en 6 ans plus de 250 millions dans le cadre de son activité de producteur d’énergie renouvelable, solaire et hydroélectrique, d'une puissance totale de 80 mégawatts. La filiale du Crédit Agricole Pyrénées-Gascogne exploite plusieurs fermes solaires situées dans le sud-ouest. Celle de la commune de Garein dans le département des Landes (40) occupe, sur plus de 27 hectares, une surface de 77.000 mètres carrés de panneaux solaires. Ce site représente 20 millions d'euros d'investissement. Elle a également contribué avec Euralis, groupe coopératif agricole du Sud-Ouest, à équiper en panneaux solaires un silo sur une surface de 1.630 mètres carrés dans les Hautes-Pyrénées (65). Le site produit la consommation annuelle en électricité de 105 foyers français.

Le site de méthanisation de végétaux sera opérationnel en 2017

La société s'est lancée en 2015 dans une diversification en investissant dans une unité de méthanisation dans le Gers (32) valorisant des déchets végétaux secs. Misant sur une technologie adaptée à ce type de substrat sec, la société assure la construction, l’exploitation et la maintenance du site. Ce projet de plus de 8 millions d’euros, a obtenu le soutien de l’Ademe et de la région Midi-Pyrénées. Les travaux doivent s’achever début 2017, année où elle devrait commencer à vendre son électricité à ERDF.

Parallèlement, la société, qui possède aussi Gleize Énergie, un bureau d'études techniques, développe une activité de construction avec un atelier de 2.000 mètres carrés dédié à la fabrication de pièces hydromécaniques pour les énergies renouvelables.

Seul l'éolien manque encore à la palette dans les énergies renouvelables de de cette société qui a réalisé un chiffre d'affaires total de 23 millions d'euros en 2014. L'apport des fonds des 14 caisses régionales du Crédit Agricole vise à accroître sa capacité d’investissement sur le long terme.

Frédéric Bergé