BFM Business

À Singapour, les "super arbres" fournissent l'énergie propre

-

- - Gardens by the Bay

Très en avance sur les problématiques de gestion de l'environnement, Singapour a fait le pari de joindre l'utile à l'agréable en créant un étonnant jardin qui abrite plus de 150.000 plantes et fournit de l'énergie solaire à la population.

Plus les villes s’étendent, plus il est important d’offrir aux populations des espaces verts, lieux de repos et de quiétude. Lorsque la cité-état de Singapour a créé les Bay South Gardens, la question de la pérennité écologique du projet était au cœur des préoccupations des concepteurs. Directeur de la conservation au sein du parc botanique, Andy Kwet explique la genèse du projet, né en 2006. "La construction a débuté en 2007 et en l’espace de cinq ans, nous avons fait de nombreuses études pour inclure des stratégies durables qui seraient économiquement viables sur une longue période".

C'est ainsi que sont nés les "super arbres", des structures hautes comme des immeubles de 16 étages qui offrent ombrent et profondeur au paysage mais qui cachent de nombreux autres avantages. 

L'esthétisme au service du développement durable 

Ces 18 "super arbres", répartis sur tout le territoire du jardin abritent chacun 150.000 plantes représentant 600 espèces différentes. Particularité de ces installations, elles fournissent la climatisation à certains autres bâtiments et alimentent en énergie solaire le spectacle son et lumières présenté aux visiteurs à la nuit tombée. 

Des visiteurs qui sont très souvent agréablement surpris par le lieu, qui selon eux, rappelle beaucoup l'univers du film de James Cameron "Avatar". "Ils sont subjugués en entrant dans le jardin. C'est quelque chose qu'ils n'auraient pensé voir que dans des films" confie Andy Kwet. 

Grâce à la présence de cet étonnant poumon vert au milieu des tours d'habitations et de bureaux, beaucoup de villes considèrent désormais Singapour comme un modèle en matière de développement durable. 

Antonin Moriscot