BFM Business

Discothèques fermées: Emmanuel Macron promet "une réouverture "au plus vite"

Lors d'un déplacement dans le centre de Vierzon (Cher), le président de la République a également assuré que l'indémnisation des entreprises serait "exemplaire".

Face au désarroi des discothèques fermées 4 semaines pour cause de cinquième vague, le gouvernement et l'Etat multiplient les messages rassurants. Emmanuel Macron s'est ainsi engagé mardi à ce que les discothèques puissent rouvrir "au plus vite".

Alors qu'il déambulait dans le centre de Vierzon (Cher), le chef de l'Etat a été interpellé par un patron de discothèque qui lui a lancé: "C'est encore nous que vous fermez, les 1.200 établissements" en France. "On ne demande pas l'aumône, on veut travailler", a-t-il ajouté. "Il ne faut pas croire qu'on vous stigmatise", lui a répondu Emmanuel Macron.

30.000 emplois directs

Contrairement aux restaurants et aux bars, où "on est assis", "la plupart du temps on n'est pas autour d'une table" dans les discothèques, a-t-il justifié devant le patron qui se plaignait d'une différence de traitement entre ces établissements.

"On va essayer de rouvrir au plus vite, je m'y engage", a ajouté le président, en assurant que les discothèques seraient "indemnisées de manière exemplaire pour tenir durant cette période".

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé lundi que les discothèques seraient fermées pendant les quatre prochaines semaines, jusqu'au "début janvier", parce que le virus circule beaucoup chez les jeunes, même vaccinés, et que le port du masque est "extrêmement difficile dans ces établissements".

Couverture de 100% des charges fixes

Les discothèques qui représentent 30.000 emplois directs et un milliard d'euros de chiffre d'affaires annuel selon les syndicats professionnels étaient déjà restées fermées pendant seize mois à cause du Covid, et n'avaient rouvert, sous conditions, que le 9 juillet.

Le ministre chargé des Petites et moyennes entreprises, Alain Griset, devait consulter mardi à partir de 13H00 les professionnels de l'événementiel et des discothèques.

L'activité partielle va être réinstaurée dans ces deux secteurs, a déjà annoncé mardi matin la ministre du Travail Elisabeth Borne.

À l'Assemblée nationale, le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a évoqué de son côté un dispositif de couverture des charges fixes à 100% et le retour de l'activité partielle dans les secteurs les plus en difficulté.

OC avec AFP