BFM Business

Voici ce que vous verrez à la télé en 2018

"Naked", à la télé néérlandaise, un couple est lâché nu à dans une ville qu'il ne connaît pas et doit se retrouver.

"Naked", à la télé néérlandaise, un couple est lâché nu à dans une ville qu'il ne connaît pas et doit se retrouver. - Tuvalu Media

Le MipTV, le grand rendez-vous des professionnels de la télévision du monde entier, vient de s'achever. Un évènement qui laisse entrevoir ce que sera le paysage audiovisuel mondial la saison prochaine.

Le MipTV, rendez-vous incontournable de l'audiovisuel, s'achevait jeudi à Cannes. Toute la semaine, au Palais des festivals, les chaînes de télé ont examiné et sélectionné les programmes qu'elles diffuseront la prochaine saison. Voici de quoi seront emplis les petits écrans ces prochains mois.

> Des jeux d’aventures toujours plus fous

La longévité de Koh Lanta, diffusé sur TF1 depuis 16 ans, montre bien l'appétit des téléspectateurs pour les jeux d'aventures. M6 s'apprête à lancer la nouvelle saison de The Island, son émission de survie, France 2 est à la recherche d'un concept, et C8 va bientôt diffuser Cash Island, un jeu dans lequel les candidats doivent trouver un trésor caché sur une île.

-
- © -

Les TV françaises regardent aussi des programmes étrangers, comme "The Bridge", conçue par le géant Endemol. Le principe: 100.000 euros sont placés sur un îlot au milieu d'un lac. Pour l'atteindre, les candidats doivent construire un pont d'environ 300 mètres avec les moyens du bord. Encore plus fort aux Pays-Bas, avec "Naked", dans lequel un couple est lâché, nu, chacun à une extrémité d'une ville qu'il ne connaît pas, et doit se retrouver en se faisant aider des passants.

-
- © -

> Du documentaire évènement

L'anglaise BBC en a fait sa grande spécialité. En France, M6 fait aussi le pari du documentaire à gros budget avec Premier homme, un documentaire sur les origines de l'Humanité. Quinze ans après l'énorme succès d'audience de l'Odyssée de l'espèce. Effets spéciaux derniers cris, nouvelles découvertes, pour un budget impressionnant de plus de 4 millions d'euros.

-
- © -

Autre avantage de ces programmes: ils s'exportent très bien. Premier homme sera ainsi diffusé en Europe, en Chine. Planète animale, produit par la BBC, avait aussi fait le tour du monde rentabilisant ainsi son énorme coût de production. Vendu dans 170 pays, le doc a été diffusé sur France 2 dans l'Hexagone, et avait réuni 4 millions de téléspectateurs.

> Des émissions de rencontres amoureuses

Beaucoup de nouveaux concepts tentent de surfer sur le succès de l'Amour est dans le pré ou de Mariés au premier regard. Près de 100 projets sur la rencontre amoureuse ont été lancés dans le monde uniquement cette saison. Comme cette émission pour former des couples de seniors, où 40 célibataires de plus de 65 ans sont réunis dans un romantique hôtel suisse, participent à des thés dansants et des balades sur le lac. Ou encore Game of clones: un célibataire crée sur ordinateur l'avatar de sa femme ou son homme idéal, et la production lui présente des personnes réelles qui lui ressemblent le plus possible.

-
- © -
-
- © -

Autre idée, le mélange de genres qui fonctionnent: dans cette émission suédoise, une femme célibataire dont la maison tombe en ruine rencontre des hommes qui devront la séduire en faisant la démonstration de leur talent de bricoleur

> Des programmes dont les vendeurs sont les vedettes

Après les chefs, les fleuristes, les agents immobiliers, ce sont des vendeurs qui vont s'affronter lors de concours télévisés. M6 a commencé avec "une boutique dans mon salon", où des vendeuses à domicile sont notées par les consommatrices qui les reçoivent sur la qualité de leur produit, les conseils qu'elles prodiguent. La chaîne travaille par ailleurs sur un concours de camelots, des marchands professionnels qui doivent vendre un produit imposé au prix le plus élevé. Le gagnant remporte un stand à la Foire de Paris.

-
- © -

TF1, de son côté, diffusera sur internet un programme financé par les supermarchés Système U, doté de tous les codes d'une émission de télé traditionnelle: 14 épisodes, des éliminations, une grande finale. Les différents métiers des grandes surfaces devront montrer leur talent, avec pour objectif de valoriser leur savoir-faire professionnel.

> Du "brand content" à la télévision

Le monde de la pub et celui du divertissement se mélangent toujours plus avec ces programmes télé conçus par des marques. ABC, l'une des plus grandes chaînes américaines, lance une téléréalité avec le fabricant de la Barbie Mattel. Des inventeurs y présentent leur jouet devant des experts de l'industrie et un panel d'enfants testeurs. Mattel fabriquera le prototype gagnant.

De son côté Pepsi produit un long-métrage entièrement réalisé par son agence de pub, qui sera diffusé sur internet et éventuellement en salles. Le personnage principal est celui qui incarne la marque outre-Atlantique: oncle Drew, une star du basket qui réalise des exploits grâce à la consommation de Pepsi allégé en sucre. À noter aussi, l'initiative de BETC, l'agence connue pour ses pubs Évian avec les bébés, qui vient d'annoncer la création de son studio de production à Hollywood.

> Des séries françaises en pagaille

Pour la première fois cette année, France Télévisions a débarqué au MIPTV pour vendre une de ses séries à l'export, concrétisation des ambitions de la présidente Delphine Ernotte qui cherche ainsi à générer de nouveaux revenus. Il s'agit de Dix pour Cent, sa série sur le monde des agents du cinéma diffusée sur France 2 l'année dernière. Une projection privée de la série traduite en anglais pour l'occasion, des affiches partout: le groupe audiovisuel public a sorti l'artillerie lourde pour séduire les chaînes du monde entier dont certaines ont déjà annoncé qu'elles produiraient des remakes.

-
- © -

Autre série aux grandes ambitions: Riviera, une coproduction européenne à très gros budget du britannique Sky associé à SFR. Un thriller au casting international qui se déroule sur la côte d'Azur. Enfin Canal + est venu avec la saison 2 de Versailles, la série française la plus chère de l'histoire. La 1ère saison s'était vendue dans 135 pays, un record pour une série tricolore.

-
- © -
Simon Tenenbaum, édité par N.G.