BFM Business

Vente-privee.com s'offre La Michodière et lorgne Pleyel

Jacques-Antoine Granjon veut développer des synergies entre son site et les salles de spectacle.

Jacques-Antoine Granjon veut développer des synergies entre son site et les salles de spectacle. - -

Jacques-Antoine Granjon, le fondateur du site vente-privee.com, a acheté la société exploitant la salle parisienne. C'est la deuxième fois qu'il investit dans un théâtre. Et il ne compte pas s'arrêter là.

Les ventes événementielles ne suffisent plus à Jacques-Antoine Granjon. Le fondateur et PDG du site de déstockage vente-privee.com mène actuellement une diversification vers le secteur du divertissement. Il a ainsi annoncé, le 30 avril, avoir racheté le Théâtre de la Michodière, situé dans le IIe arrondissement de Paris.

Plus précisément, il a mis la main sur la société qui exploite ce célèbre théâtre de 700 places. Cette acquisition a été réalisée en association avec Richard Caillat, producteur et président associé du Théâtre de Paris, qui prendra la direction de cette salle. Stéphane Hillel, directeur associé du Théâtre de Paris, sera également associé et membre du comité de direction, indique un communiqué. Le montant de la transaction s'élèverait à 4 millions d'euros.

Bientôt la salle Pleyel?

C'est la deuxième fois que vente-privee.com se porte acquéreur d'un théâtre. En janvier 2013, la société avait acheté le Théâtre de Paris, une salle de 1.100 places située dans le IXe arrondissement.

Car Jacques Antoine Granjon veut développer des synergies entre ces salles de spectacles et la force de vente et de promotion offerte par son site.

"nous, on ne veut pas réinventer l'histoire, on a une base de membres très puissante [3 millions de visiteurs uniques par jour, ndlr] qui nous fait confiance. Nous sommes des créateurs d'évènements qui justement génèrnte du trafic", explique à BFM business Jacques Antoine Granjon.

Vente-privee.com va donc proposer des spectacles produits ou distribués dans ses salles, avec parfois des prix agressifs. L'objectif est aussi de proposer aux artistes une alternative aux circuits de distribution classiques.

"J'ai une vision long terme. On est sur des dossiers comme la salle Pleyel, je ne m'en cache pas. Et on sera sur tous les dossiers " assure le dirigeant.

C.C.